Fermer

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La crise de la presse écrite en deux graphes

Effrayant !

Le prestigieux magazine américain The Atlantic a récemment publié sous la plume de Derek Thompson deux graphes qui feront froid dans le dos de tout amoureux de la presse, ce quatrième pouvoir si essentiel à la santé démocratique.

Les revenus publicitaires – ajustés pour l’inflation - de la presse écrite américaine (qui est représentative à cet égard de l’ensemble de la presse occidentale) ont chuté de deux tiers entre la fin des années 1990 (60 milliards de dollars) et 2011 (20 milliards de dollars).

Comme le souligne Mark Perry, professeur d’économie et de finance à l’Université de Michigan, sur son blog, les revenus publicitaires de 21 milliards de dollars glanés par la presse écrite américaine en 2011 représentent moins de la moitié des 46 milliards de dollars qu’elle a encaissés quatre ans plus tôt en 2007 et moins d’un tiers des 64 milliards de dollars engrangés en 2000.

Aucune industrie ne peut sortir indemne d’une telle hémorragie. C’est pourquoi les fermetures de journaux et les plans de licenciement chez les groupes de presse qui survivent s’enchaînent au rythme – pour résumer abusivement – du passage des consommateurs au numérique.

Une autre mise en perspective proposée par Mark Perry est encore plus frappante : il aura fallu cinquante ans pour passer de 20 milliards de dollars de revenus publicitaires en 1950 à 63,5 milliards en 2000 et seulement onze ans pour retomber à 20 milliards en 2011.

(CC) The Atlantic

Le graphe ci-dessous donne une idée encore plus concrète de la crise de lectorat subie par les grands quotidiens américains depuis deux décennies.

(CC) The Atlantic

Certes, il est un organe de presse écrite qui se porte comme un charme : Rodong Sinmun (le Journal des Travailleurs), le quotidien du régime totalitaire nord-coréen.

Cela n’en fait pas un modèle pour autant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo