Fermer

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter encage son oiseau

Une évolution inquiétante de mon réseau social préféré.

Jusqu’à présent, une différence essentielle entre Facebook et Twitter était que celui-là sélectionnait, via ses algorithmes, les contenus qui nous sont proposés sur notre “mur” alors que celui-ci nous laissait totalement maître de les choisir à travers les comptes que nous suivons. Le réseau de micro-blogging semble changer de stratégie à cet égard.

En effet, depuis quelques jours, les utilisateurs mobiles de Twitter voient apparaître sur leurs flux des tweets “favorisés” par les personnes ou organisations aux comptes desquelles ils sont abonnés. Sur son blog, Twitter explique qu’il pourrait même intégrer à notre flux des tweets de comptes auxquels nous ne sommes pas abonnés. Il les sélectionnerait en fonction de leurs succès sur le réseau et de leur correspondance avec nos centres d’intérêt.

(CC) mkhmarketing

(CC) mkhmarketing

Twitter affirme que “notre objectif est de rendre votre flux encore plus pertinent et intéressant”. En fait, son but est d’augmenter le temps passé par ses utilisateurs sur sa plate-forme et de simplifier l’utilisation de celle-ci par ses nouveaux abonnés afin d’engranger davantage de revenus publicitaires. Sa performance dans ces domaines déçoit les marchés financiers depuis un certain temps.

J’ai déjà souligné sur Superception (lire notamment ici) que Facebook et Twitter n’hésitent pas à largement s’inspirer l’un de l’autre. Cette fois-ci, l’évolution engagée par Twitter touche à son identité même.

En effet, ainsi que je l’expliquais ici, la course des deux réseaux sociaux à la monétisation était jusqu’à présent fondée sur une philosophie différente : l’assistance de l’intelligence artificielle pour Facebook (à l’instar de Google), la primauté de l’approche individuelle pour Twitter (à l’instar de 4chan).

Le changement de stratégie du réseau de micro-blogging l’éloigne de cette logique. On peut espérer que Twitter donne la possibilité à ses utilisateurs d’activer ou désactiver l’éditorialisation par ses soins des contenus de leurs flux respectifs. Mais on peut malheureusement en douter car cela lui rendrait plus difficile l’ajout de contenus sponsorisés et de publicités dans lesdits flux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo