Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

E-commerce : le smartphone au coeur de la stratégie d’Amazon pour le meilleur et pour le pire

La concurrence croissante, et dans beaucoup de domaines, entre Amazon et Google n’est pas étrangère aux fidèles de Superception (lire notamment ici). Il semble aujourd’hui inéluctable qu’elle se développe dans le commerce électronique.

En effet, comme le notait récemment Business Insider à partir de données de comScore, un nombre croissant de consommateurs effectuent directement leurs recherches sur le site d’Amazon sans passer préalablement par Google pour déterminer quel(s) produit(s) ils veulent acheter. Les recherches menées via Amazon sur ordinateurs ont ainsi augmenté de 47% entre septembre 2013 et septembre 2014.

Or les explorations liées à des achats potentiels représentent environ 20% de toutes les recherches réalisées sur Google et sont évidemment les plus rentables sur le plan publicitaire pour le groupe dirigé par Larry Page.

comScore - (CC) Business Insider

comScore – (CC) Business Insider

Plus inquiétant encore pour Google est l’impact des smartphones sur le comportement des consommateurs.

Comme le montre le graphe reproduit ci-dessus, le nombre d’internautes mobiles a dépassé celui des internautes fixes (i.e. qui surfent à partir d’un ordinateur). Il se trouve que le passage par Google avant de faire ses courses sur Amazon nécessite, sur smartphones, de jongler entre plusieurs applications, ce qui représente une pratique très peu appréciée par les internautes mobiles.

Le développement du commerce mobile est donc une tendance favorable à Amazon. Elle milite en faveur de l’ajout d’un bouton “Acheter” aux résultats des recherches effectuées sur Google, une fonctionnalité que le leader mondial de la recherche en ligne semble être en train de développer d’après les rumeurs en vogue dans la Silicon Valley.

Mais la généralisation des smartphones est également porteuse de menaces pour Amazon.

Considérez l’exemple de Postmates, une start-up active dans 18 grandes villes américaines où ses livreurs, déployés et géolocalisés grâce à des smartphones selon le mode opératoire d’Uber, transportent des biens achetés en ligne par les consommateurs dans des commerces de proximité. Ceux-ci bénéficient ainsi d’une puissance logistique équivalente à celle d’Amazon.

Le groupe basé à Seattle vient de répondre à cette nouvelle concurrence en lançant à New York, Amazon Now, un service de livraison en une ou deux heures.

Sans même parler des espoirs* placés par Jeff Bezos dans l’intégration commerciale qu’offre le téléphone mobile maison, l’Amazon Fire Phone, aux consommateurs, le smartphone est donc en train de bouleverser, pour le meilleur et pour le pire, la stratégie d’Amazon dans le commerce électronique et, plus globalement, l’ensemble de ce secteur.

Le grand gagnant est le consommateur.

* Il s’agit bien d’espoirs à ce stade étant donné l’échec de ce produit sur le marché… pour l’instant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo