Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Comités exécutifs : les psychopathes au pouvoir

Les psychopathes sont généralement plus malhonnêtes, égocentriques, imprudents et cruels que la moyenne de la population. Mais tous ne deviennent pas des tueurs en série. Certains sont cadres dirigeants, peut-être même dans votre entreprise.

Ils peuvent y croiser des individus machiavéliques qui se caractérisent par leur charme, leur capacité à manipuler et trahir autrui, leur impitoyabilité et leur impulsivité. Ils y fréquentent sans doute aussi des esprits narcissiques, qui se reconnaissent à leur prétention à la grandeur, leur insécurité personnelle exprimée dans une estime de soi excessive et leur conviction d’avoir davantage de droits que les autres.

Une étude réalisée en Allemagne révèle que les Narcisse sont mieux rémunérés que leurs collègues et que les Machiavel atteignent des niveaux plus élevés dans la hiérarchie.

Précédemment, une analyse menée sur quinze ans avait déjà démontré que les personnes ayant des caractéristiques psychopathiques et narcissiques avaient tendance à monter dans les hiérarchies et être mieux rétribuées. Le niveau de psychopathie observé dans les instances dirigeantes des entreprises serait ainsi trois fois supérieur à celui de la population globale. Cela confirme les données que je vous avais communiquées à ce sujet il y a quatre ans.

(CC) Hersson Piratoba

(CC) Hersson Piratoba

La réussite de ces personnalités s’explique par les traits positifs qui accompagnent leurs travers : extraversion, ouverture à de nouvelles expériences, curiosité, confiance en soi et esprit de compétition. En outre, d’autres aspects moins glorieux les favorisent également : par exemple, leur séduction et faculté d’intimidation effraient leurs concurrents et captivent leurs patrons.

Naturellement, leur succès se développe au détriment du groupe auquel ils appartiennent. Ils y entretiennent des pratiques de harcèlement, vol ou sabotage. Leur comportement se traduit dans leur entourage par un absentéisme et un taux d’attrition plus élevés. Le plus souvent, leur approche professionnelle résulte dans une performance insuffisante, ce qui ne les empêche pas d’être promus.

Un niveau intermédiaire de machiavélisme peut cependant produire un fort engagement au service du collectif car les individus qui en sont dotés se distinguent par leur talent politique ainsi que leur capacité à développer des réseaux relationnels et à manager leurs patrons.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo