Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Avec Internet, le mépris n’est plus possible. N’est-ce pas Barack Obama ?

Le Président des Etats-Unis, censément “l’homme le plus puissant au monde”, qui plus est Barack Obama, l’homme le plus populaire de la planète lors de son élection, semble aussi sensible qu’une jeune fille prépubère aux déclarations de ses adversaires à son sujet.

Au-delà de sa sensibilité, l’approche prise par Barack Obama à l’égard des attaques les plus basses de ses opposants illustre surtout que, avec Internet, plus personne ne peut agir avec mépris comme s’il était au-dessus de la mêlée médiatique. Si vous ne réagissez pas, comme l’auraient fait de Gaulle, FDR ou Churchill à une autre époque, vous êtes dévoré(e) par le cycle médiatique qui s’alimente 24 heures sur 24 des déclarations de vos adversaires. Avec Internet, il devient quasi impossible de pratiquer le “no comment” car les propos de ceux qui, eux, s’expriment – fût-ce à tort et à travers – sont repris en boucle et finiront rapidement par avoir raison de votre crédibilité.

Ces derniers jours, Obama a ainsi réagi aux attaques de Donald Trump, l’exubérant milliardaire américain qui réalise une percée dans le paysage politique américain et a même fini par publier la version complète de son certificat de naissance. L’équipe d’Obama en a divulgué un scan sur le site web de la Maison-Blanche et je l’ai même trouvé, toujours mis en ligne par la Présidence, sur le site de partage de présentations PowerPoint SlideShare (cf. ci-dessous). Donald Trump arguait en effet qu’Obama n’était pas né aux Etats-Unis et qu’il n’était donc pas constitutionnellement qualifié pour être Président.

Ce n’est pas la première fois qu’Obama abaisse la fonction de Président des Etats-Unis au niveau de ses plus vils adversaires. C’est déjà la tactique qu’il avait adoptée en 2009 avec l’animateur de radio ultra-conservateur Rush Limbaugh. Croiser le fer médiatique avec Limbaugh allait pourtant à l’encontre du message de réconciliation porté par Barack Obama depuis son émergence sur la scène politique américaine lors de la convention démocrate de 2004 – il y avait prononcé un discours sur la réunion de l’Amérique bleue (démocrate) et de l’Amérique rouge (républicaine) qui l’avait révélé à ses concitoyens. En attaquant Limbaugh bille en tête, Obama avait mis à mal la marque qu’il incarne (c’est-à-dire les valeurs et le sens qui s’attachent à la perception que les Américains ont de lui). Ce faisant, il avait aussi détourné l’attention des électeurs – notamment indépendants – des grandes réformes, au premier rang desquelles celle du système d’assurance maladie, qu’il était en train de mener.

Au-delà du fait qu’il ne sait pas déléguer la parole publique de son Administration ainsi que je le relevais dans un autre article, il n’a pas le choix. Avec Internet, la vacuité l’emporte souvent sur la vérité.

Un commentaire sur “Avec Internet, le mépris n’est plus possible. N’est-ce pas Barack Obama ?”

› Ajouter un commentaire

Au fait, la faculté humaine d’entreprendre et même le développement de l’intelligence sont largement tributaires de l’information glanée dans son environnement.L’incapacité d’entretenir une attention soutenue comporte alors plusieurs conséquences, comme la limitation du développement du potentiel des facultés cognitives, des facultés visuelles – au sens d’entrevoir l’avenir, dans le cas du développement durable par exemple – et des facultés entrepreneuriales. Aussi, cela joues beaucoup contre l’émancipation de la personne humaine et contre l’expansion du bien, du bien-être et d’une humanité plus responsable et équilibrée.
La Bible, dans le livre du prophète Osée (chapitre 4 verset 6) nous apprend que l’ignorance détruit l’humanité.

Laisser une réponse à ESSIMI Benjamin Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo