Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter et SNCF, même combat

Le client, cette énigme.

Sur son blog, Jack Dorsey, le fondateur de Twitter et de Square, un service de paiement par carte de crédit sur iPhone, a récemment mis en ligne un article qui rappellera de bons (ou moins bons) souvenirs aux Français que nous sommes.

Jack Dorsey – (CC) JD Lasica

Il y explique en effet qu’il est temps pour Twitter et les autres entreprises de l’Internet, de passer du mot “utilisateur” à celui de “client”. Outre le fait que “user” est aussi employé en anglais pour décrire les consommateurs de drogues, Dorsey souligne que ce terme représente une abstraction qui éloigne les collaborateurs de Twitter de la réalité quotidienne que vivent les gens ayant recours au site de micro-blogging. Il va même jusqu’à enjoindre son équipe de lui infliger une amende de 140 dollars – comme le nombre de caractères qu’un tweet peut comprendre – à chaque fois qu’ils l’entendront désormais parler des “utilisateurs” du site.

Il est ironique de voir une entreprise aussi moderne que Twitter mener la même réflexion que notre chère SNCF il y a plusieurs années et pour presque les mêmes raisons.

Le danger, chez Twitter, n’est pas le même qu’il l’était – et l’est d’ailleurs toujours – au sein de la SNCF. Il n’est pas lié à l’héritage culturel d’une ancienne administration mais à la jeunesse d’une entreprise qui risque d’innover davantage pour le bonheur de ses collaborateurs que pour la satisfaction de ses usagers – pardon, de ses clients.

Un commentaire sur “Twitter et SNCF, même combat”

› Ajouter un commentaire

Deux observations. 1. La SNCF essaye de mieux servir ses clients en les incitant à s’abonner aux fils Twitter de leur ligne de transport. Les deux se rejoignent donc
2. Ayant pris le TGV exceptionnellement cette semaine, je disposais d’un billet appelé “1ère classe espàce pro” qui me garantissait prise électrique et facilité pour travailler. Cependant, la place réservée était la place”personne à mobilité réduite” . Je me suis donc retrouvé avec mon Pc sur les genoux, sans tablette pour le poser, et sans prise sauf à la négocier avec mon voisin. J’espère que Twitter traite mieux ses usagers que la SNCF ses clients !

Laisser une réponse à Davefatigué Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo