Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management aberrante d’une dirigeante de Google

Les conseils de management de Marissa Mayer, l’une des cadres historiques de Google, ne sont pas toujours pertinents.

Il y a quelques jours, Mayer affirmait qu’elle ne croyait pas au burnout (épuisement professionnel). On avait alors crû entendre le discours d’une petit fille gâtée – à 36 ans, l’employée n°20 de Google pèse quelques centaines de millions de dollars en actions du Groupe – et non celui d’une cadre dirigeante de l’une des plus performantes entreprises américaines.

Mais Marissa est quelque peu revenue sur Terre et a donné cinq conseils pour rester heureux dans son travail à l’occasion d’une interview avec le site BuzzFeed :

  1. Travailler avec des personnes intelligentes.
  2. Vous forcer à mener des activités pour lesquelles vous n’êtes pas complètement prêts.
  3. Trouver une entreprise où vous êtes assez à l’aise pour dire ce que vous pensez.
  4. Travailler pour quelqu’un qui investit dans votre succès en vous donnant des responsabilités, en vous faisant participer à des séminaires, etc.
  5. Prendre le temps de faire d’autres choses que vous aimez.

Marissa Mayer – (CC) Jolie O’Dell

Je vais m’attarder sur les deuxième et cinquième recommandations de Marissa Mayer.

La prise de risques est pour tout collaborateur comme pour tout manager un exercice aussi indispensable que délicat. La mise en danger est la condition sine qua non du progrès. Si votre CV relate un parcours professionnel de quinze années mais que votre expérience correspond à quinze reproductions d’une même année, vous présenterez peu d’intérêt aux yeux des recruteurs.

Comme le disait Eleanor Roosevelt dans l’une de mes citations favorites, “faites chaque jour quelque chose qui vous effraie” (“do one thing every day that scares you.”). Mais il ne faut naturellement pas tomber dans le travers qui vous verrait aller d’échec en échec parce que vous prenez des risques démesurés. C’est le rôle d’un manager que de vous pousser au-delà de votre zone de confort (une autre de mes expressions favorites) tout en s’assurant qu’il ne vous met pas excessivement en danger. Les échecs répétés ne sont bons ni pour la réputation ni pour la confiance en soi.

Quant à la gestion du temps entre vie professionnelle et intérêts personnels, elle est essentielle. Marissa Mayer considère que l’équilibre entre les deux activités est l’antidote absolu contre le burnout. C’est déjà un progrès par rapport à ses déclarations de la semaine dernière – elle a finalement redécouvert que le burnout existait bel et bien – mais cela me semble encore une vue angélique du sujet. On peut être passionné par son sujet, être heureux d’y dédier de longues heures de travail, ne pas être frustré du peu de temps qu’il reste pour ses activités extra-professionelles et pourtant subir un burnout sous l’effet de la fatigue physique et/ou du stress.

Je savais que les produits de Google étaient réalisés à l’aide de systèmes d’intelligence artificielle. Je ne savais pas que les collaborateurs du Groupe étaient des robots.

7 commentaires sur “La leçon de management aberrante d’une dirigeante de Google”

› Ajouter un commentaire

Je ne suis malheureusement guère surpris par l’ignorance de Marisa Mayer sur le burn-out. Elle fait partie de ces robots entièrement dédiés à leur job mais qui ont totalement oublié (nié ?) l’aspect humain de leur existence sur Terre. Le seul problème est que ce type de “manager” a tendance à se répandre de plus en plus dans les entreprises (Google y compris), quitte à écraser les autres qui ne peuvent suivre ou refusent de souscrire. C’est terrible d’entendre ce genre de propos déplacés chez des personnes dont le QI ne devrait pas annihiler le QE !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo