Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management d’Eleanor Roosevelt

Le paradoxe émotionnel du manager.

Ce week-end, je suis tombé au hasard de mes lectures sur cette citation de l’épouse de Franklin D. Roosevelt : “pour vous manager, utilisez votre tête ; pour manager les autres, utilisez votre coeur“.

Eleanor Roosevelt - (CC) US Government

Eleanor Roosevelt – (CC) US Government

Cet apophtegme décrit parfaitement, à mon sens, le paradoxe émotionnel du manager.

Pour se manager lui-même, il ne doit pas se laisser excessivement régir par ses émotions afin de prendre des décisions pertinentes alors que, pour manager ses collaborateurs, il doit au contraire leur donner libre cours afin de faire preuve d’empathie.

C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles le rôle de manager est si complet… et complexe.

Un commentaire sur “La leçon de management d’Eleanor Roosevelt”

› Ajouter un commentaire

Complet oui, complexe non.
Le rôle de manager est simple, il suffit d’aimer les gens, de ne pas en avoir peur , d’avoir envie de travailler avec et pas contre, d’avoir confiance en soi et d’aimer transmettre, informer et former.
Aimer l’autre, être pédagogue, aimer communiquer sont les fondements de tout bon manager.
Être capable de prendre du recul pour percevoir une situation dans son ensemble, identifier et recueillir les faits pertinents entrants dans le cadre d’une décision, trouver le moment opportun pour la prendre et le faire savoir, il n’y a rien de bien compliqué la-dedans.
Le tout est d’être capable de prendre la mesure des choses et des enjeux, de réfléchir a la conséquence de ses actes, d’assumer la responsabilités de ses décisions et de ses erreurs également, tout en restant simplement soi-même. Certains ne sont assurément pas fait pour cela et ne doivent pas s’engager sur ce chemin juste pour se faire valoir avec un grade qu’il ne mérite pas.
Il n’y a pas de place pour l’arrogance ou l’apparence, ni l’apparat, ni le plagiat du travail ou des idées d’autrui dans le management, ni pour grandir au détriment d’autrui, comme de bien trop souvent.
Le manager est la pour aider les autres, pas pour tirer profit des situations sur le dos des autres. Il est la pour préserver les intérêts de l’entreprise, pas les siens.
Manager c’est apprendre a écouter , a faire confiance et a déléguer.
C’est une posture de réalité, de pragmatisme, de courage, de responsabilité , d’engagement , de transparence, d’intégrité et surtout de discernement, ce qui manque a la plupart des managers.
Le meilleur manager est celui a qui vous confieriez votre vie sans hésiter …, en 30 ans de carrière, j’en ai pas vu beaucoup de ce calibre.
Manager, c’est inné ou bien ça s’apprend mais surtout ça ne se reçoit pas comme privilège de son petit copain pour faire grossir artificiellement son organisation, au détriment de l’entreprise.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo