Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Apple ressemble de plus en plus à une autocratie corporate

Libelle.

Le journaliste indépendant Casey Newton raconte que, après le début de la Conférence Développeurs d’Apple il y a quelques jours, les journalistes présents à Cupertino ne purent pas interroger les dirigeants de la marque mais durent assister à une interview de deux d’entre eux par une YouTuber, iJustine, qui leur posa des questions gentiment préparées de concert avec ses interlocuteurs. Les journalistes ne purent pas davantage tester les solutions présentées lors de l’événement. Et rappelons que le briefing qui lance cette conférence n’est plus tenu en direct, comme à l’époque de Steve Jobs. Depuis la crise du Covid, les publics d’Apple sont soumis à une longue publicité vidéo en lieu et place des fameux “keynotes” du co-fondateur de l’Entreprise. La production est aussi remarquable que l’excitation du direct est nulle.

Il est fascinant – et si représentatif de ce que les médias d’information sont devenus – que très peu de journalistes, voire aucun dans les grands médias, n’aient relevé ce fait insensé – même Casey Newton, d’ailleurs, ne s’en émeut pas particulièrement. Imagine-t-on pourtant un autre acteur, politique ou économique, de l’actualité convier ainsi des journalistes à une conférence et, au lieu de répondre à leurs questions, les faire assister à une interview avec une comparse ? Le scandale, légitime, serait considérable.

Dans le cas de la marque à la pomme, l’arrogance de l’émetteur, qui se croit tout permis, n’a d’égale que la couardise des récepteurs qui renoncent à leur mission de Quatrième pouvoir pour ne pas fâcher un pouvoir qu’ils considèrent à tort plus grand encore que le leur. Mais c’est parce qu’ils renoncent à s’en servir que leur autorité rapetisse.

Illustration réalisée avec DALL-E 3. Prompt: “Pls create a 3D Pixar cartoon of a rotten apple. Vivid red. Wide format”

Apple n’accorde plus, depuis des années, que de rares interviews à des médias-amis ou à des journalistes prétendument sérieux qui ont dû promettre de ne pas les importuner avec des questions incisives. Quand avez-vous entendu pour la dernière fois Tim Cook challengé par un journaliste, pour ne considérer que trois exemples, sur les relations d’Apple avec la Chine, ses pratiques anticoncurrentielles ou ses mensonges sur son exemplarité en matière de respect de la vie privée de ses clients ? A force de faire ami-ami avec le pouvoir totalitaire chinois, la marque à la pomme semble en avoir adopté les méthodes autocratiques.

Nous avons vu, il y a quelques semaines, ce que cette stratégie de communication rétive à tout dialogue – dont on ne sait si elle procède davantage de la morgue ou de la peur – a produit : une publicité pour l’iPad que le Groupe a dû retirer tant son message perçu – la destruction de toute la créativité humaine – fut rejeté par ses parties prenantes.

A force de s’enfermer dans leurs certitudes, même les meilleurs perdent pied.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo