Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management du patron de LinkedIn

Dans un article publié récemment sur LinkedIn, Jeff Weiner, directeur général du réseau social professionnel, explique comment il évite que les commentaires qu’il effectue auprès de ses collaborateurs soient mal compris.

Après avoir constaté qu’une remarque sans importance de sa part pouvait être reçue comme un ordre et faire dérailler le bon déroulement d’un projet, il décida de créer trois catégories de commentaires (que ceux-ci soient oraux ou écrits) :

  • les opinions : il s’agit de commentaires subjectifs qui doivent être traités comme des idées venant de n’importe quel membre de l’équipe. La personne en charge du dossier concerné peut donc décider librement d’en tenir compte ou pas. Weiner a observé qu’il était cependant délicat pour certains jeunes collaborateurs de considérer qu’un commentaire fait par leur directeur général, même lorsqu’il leur est précisé qu’il s’agit d’une simple opinion, pouvait être ignoré ;
  • les suggestions : ces commentaires permettent au dirigeant de faire bénéficier les membres de son équipe de son expérience tout en leur laissant la latitude de potentiellement commettre des erreurs en suivant leur instinct. Ces suggestions requièrent une confiance mutuelle entre le manager et ses collaborateurs afin que l’intérêt de l’entreprise prévale toujours sur l’ego ;
  • les instructions : c’est le type de commentaires le plus simple à utiliser. Ce n’est pas pour autant qu’il doit être exagérément pratiqué car cela signalerait un déficit de confiance aux collaborateurs concernés.
Jeff Weiner - (CC) TechCrunch

Jeff Weiner – (CC) TechCrunch

L’approche adoptée par Jeff Weiner me paraît étonnante lorsqu’elle est destinée aux collaborateurs proches d’un manager. En effet, ceux-ci doivent se comprendre sans avoir recours à tel stratagème. Sinon le manager n’a pas su créer un fonctionnement efficace au sein de son premier cercle.

Elle me semble en revanche pertinente pour les échanges avec des collaborateurs plus distants qui connaissent moins bien le manager et peuvent donc commettre des erreurs en interprétant ses propos.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo