Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de l’un des jeunes talents de la Silicon Valley

Jack Dorsey est le co-fondateur de Twitter et de Square (service de paiement par carte de crédit sur iPhone), deux des start-ups les plus en vue de la Silicon Valley. Il dirige ses deux entreprises de manière peu orthodoxe.

Diriger une start-up en forte croissance est en soi une tâche très prenante. Imaginez alors ce que peut représenter la direction de deux des sociétés les plus dynamiques de l’univers des hautes technologies. C’est le défi que Jack Dorsey – considéré à 35 ans comme l’un des futurs grands dirigeants du business américain – relève depuis qu’il est revenu à la barre de Twitter comme Président exécutif.

Chaque jour, ainsi qu’il l’a expliqué lors d’une récente intervention à la conférence Techonomy, il passe huit heures chez Twitter puis enchaîne avec huit heures chez Square. La preuve que, lorsqu’on est passionné par son travail, on ne compte pas ses heures…

Afin d’être performant dans sa double mission malgré cet agenda démentiel, Dorsey a assigné des thèmes à chaque jour de la semaine :

  • lundi : comités de direction et gestion opérationnelle,
  • mardi : développement produit,
  • mercredi : marketing, communication et croissance (quel bonheur de voir ces trois sujets associés dans un même thème !),
  • jeudi : développeurs logiciels et partenariats,
  • vendredi : culture d’entreprise,
  • samedi : randonnée,
  • dimanche : réflexion stratégique.

Jack Dorsey – (CC) David Shankbone

L’un des avantages que Dorsey trouve à cette méthode est qu’elle est garante de la discipline indispensable à son efficacité à la tête de ses deux entreprises : “je suis tout le temps interrompu par des urgences mais, grâce à mes journées thématiques, je peux me recentrer très rapidement sur ma priorité du moment et garder mon rythme au service des deux sociétés”.

Outre sa capacité à manager cet agenda peu commun, la maturité de Jack Dorsey est également visible dans les thèmes attribués à ses six journées de travail : le fait qu’il dédie trois journées de chaque semaine respectivement à la culture des entreprises qu’ils dirigent, à la croissance et à la réflexion stratégique explique pourquoi Dorsey est aujourd’hui considéré comme l’un des successeurs putatifs de Steve Jobs en matière de développement de visions d’entreprise.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo