Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de Jack Welch

Comment se relever d’une erreur.

Sur leur blog, Jack & Suzy Welch livrent une analyse intéressante au sujet de la perte de courtage que vient d’enregistrer Jamie Dimon à la tête de JPMorgan :

Nous faisons tous des erreurs, de Wall Street aux ateliers de production. Le travail est de plus en plus dur, rapide et complexe.

Cependant, une erreur peut avoir deux conséquence sur un leader : définir son identité ou le galvaniser. La meilleure solution est évidemment la seconde option mais, souvent, c’est la première qui se réalise. Englué dans la culpabilité ou le doute (voire les deux), le leader devient obsédé par l’erreur qu’il a commise, recherchant sans cesse toutes les causes l’ayant provoquée, animant des réunions sans fin pour revoir les processus et procédures afin qu’une telle erreur ne se reproduise jamais, parlant à tous ceux qui ont été affecté d’une manière ou d’une autre et laissant l’auto-flagellation prendre le pas sur l’action.

Jamie Dimon, PDG de JPMorgan – (CC) DonkeyHotey

Une partie de cette réaction est pertinente – et même nécessaire -, en particulier l’autopsie de ce qui a mal tourné. Vous ne voulez pas que la même erreur se reproduise. Mais, pour autant, l’obsession de l’échec ne produira que d’autres défaites.

C’est pourquoi il est capital, après une erreur, de passer rapidement de l’auto-examen et l’auto-flagellation au renouveau et à la mobilisation de vos équipes autour d’un nouvel objectif. Vous devez affirmer autant de fois que nécessaire à vos équipes que le passé est derrière vous et qu’il faut vous concentrer sur le futur. Vous devez leur donner une vision de ce futur, leur indiquer comment l’atteindre et leur dire comment ils pourront y contribuer. La vision que vous décrirez doit être excitante quant à son objectif et vivante dans ses détails. Et elle doit être crédible – les gens peuvent sentir les balivernes à un kilomètre.

Humainement, la difficulté d’une telle réaction est qu’elle va à l’encontre de votre réaction émotionnelle après une erreur. Vous n’êtes alors pas dans la meilleure situation pour redynamiser votre équipe. Et votre équipe, elle aussi, peut douter de vous. C’est pourquoi il vous faut dépasser votre fixation sur votre erreur. Assumer votre erreur, en analyser les causes, apprendre de son déroulement et résoudre les problèmes qu’elle a créés. Puis l’oublier et vous reconcentrer sur le futur. Si vous êtes un leader, c’est au futur que vous vous intéressez et que vous intéressez vos équipes“.

Ce que ne disent pas Jack & Suzy Welch, mais qui est tout aussi – sinon plus – important, est qu’il faut avoir exactement la même attitude lorsque l’un de vos collaborateurs commet une erreur.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo