Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de l’ancien PDG de Continental

Quelle relation un leader doit-il entretenir avec ses collaborateurs ?

Dans son excellent livre “From Worst to First: Behind the Scenes of Continental’s Remarkable Comeback” (lire ma critique ici), Gordon Bethune décrit sa vision du leadership en utilisant une métaphore aérienne :

Ma définition du leader est assez simple. Le leader est la personne qui considère la situation globale et dit : ‘OK, tout le monde doit se diriger vers l’ouest’. Géographiquement, l’ouest n’est pas que le point situé à 270 degrés sur une boussole mais la région entre 240 et 300 degrés. Donc, si je demande aux collaborateurs de Continental d’aller vers l’ouest, et que l’un d’entre eux pointe vers 295 degrés, cela me convient car il se dirige dans la bonne direction. Si une collaboratrice vise les 245 degrés, au sud-ouest, cela me convient aussi.

En clair, je ne veux pas déterminer précisément l’interprétation que chaque collaborateur de l’Entreprise a de mon orientation vers l’ouest. Les employés voient les choses en fonction de ce qui se passe dans leurs services respectifs. Ce qui leur arrive au quotidien peut affecter l’interprétation qu’ils ont de mon orientation vers l’ouest.

En revanche, si je vois quelqu’un viser les 090 degrés, plein est, je considère que c’est un problème. Il doit être arrêté et réorienté vers l’ouest. S’il ne veut pas changer de direction, il doit changer d’employeur. Peut-être qu’il se sentira mieux dans une entreprise qui pointe vers l’est que chez Continental. Mais il ne peut pas rester chez nous s’il ne va pas dans la même direction que le reste de l’Entreprise.

(CC) Rob Williams

Cela ne veut pas dire que tous les collaborateurs doivent marcher au pas de l’oie. C’est exactement le contraire de ce que je veux. Je souhaite que les gens fassent leur travail avec le minimum d’interférence de leur patron. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de leader dans l’Entreprise. A mon sens, le rôle d’un patron – mon rôle comme PDG – est de laisser les collaborateurs faire leur travail. Réunir la meilleure équipe possible, définir et communiquer la direction globale, puis laisser faire. 

Si les collaborateurs ont un problème, si quelque chose les gêne sérieusement, le patron doit les aider à régler leur problème. C’est à cela que servent les patrons. Le travail d’un leader est de faciliter, et non de contrôler, le travail des autres. Vous devez faire confiance aux gens pour qu’ils accomplissent leur tâche. C’est le meilleur leadership qui soit : faire confiance à vos collaborateurs“.

Il y a deux manières de lire cette citation :

  • une vue romantique qui retiendrait seulement que le patron laisse ses collaborateurs faire leur travail sans interférer autrement que pour les aider à régler leurs problèmes,
  • et une vue réaliste qui attacherait l’importance idoine à deux autres aspects soulignés par Gordon Bethune : la sélection de la meilleure équipe possible et le recadrage (ou, en dernier ressort, l’exclusion) des collaborateurs qui s’écartent de la stratégie de l’Entreprise.

Ce sont en effet ces deux conditions qui permettent au leader de déléguer aussi largement que le recommande Bethune avec raison. La délégation est la meilleure méthode de management. Mais on oublie trop souvent qu’elle constitue une relation réciproque qui engage autant le collaborateur que son manager. Si elle n’existe que dans un sens, elle est porteuse d’anarchie.

Or il n’y a pas que dans le contrôle aérien que l’anarchie est dangereuse.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo