Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le cynisme en communication politique codifié

Cette codification est issue d’un manuel du Parti républicain de l’Arkansas retrouvé par un journaliste de BuzzFeed au sein de la Bibliothèque présidentielle de Bill Clinton.

Ce document de 1982 (voir sa reproduction en bas de cet article) donne des conseils aux apprentis candidats sur tous les aspects d’une campagne électorale : récolte de fonds, gestion du budget, organisation de l’agenda…

Mais la partie qui nous intéresse concerne “les trois règles fondamentales de la communication politique” présentées par l’auteur.

La Bibliothèque présidentielle de Bill Clinton à Little Rock (Arkansas) - (CC) Christophe Lachnitt

La Bibliothèque présidentielle de Bill Clinton à Little Rock (Arkansas) – (CC) Christophe Lachnitt

Elles valent le détour. Jugez-en plutôt :

  1. La vérité est ce que les gens croient*. Elle a fort peu à voir avec les faits. Fondez donc votre stratégie de communication sur les attitudes observées dans votre circonscription. Vous pouvez changer la perception qu’ont les gens de votre credo, au moins dans le contexte d’une campagne, mais vous ne pouvez pas changer ce à quoi ils croient.
  2. La cupidité est la seule caractéristique humaine constante. Personne n’accomplit rien gratuitement. Le bénéfice peut ne pas toujours être physique ou financier ; il peut être spirituel, éthique ou biologique. Mais, d’une manière ou d’une autre, si vous voulez convaincre quelqu’un de voter pour vous, vous devez lui offrir quelque chose en retour. Et, considérant que la plupart des gens ne s’intéressent pas autant à la politique que nous qui y travaillons à plein temps, plus vous leur offrirez quelque chose en rapport avec leurs objectifs, besoins ou aspirations personnels, plus vous les motiverez à voter pour vous.
  3. Il y a trois sortes de personnes sensibles à la flatterie : les hommes, les femmes et les enfants. Nous, les Républicains, excellons dans les dimensions techniques d’une campagne électorale et y sommes probablement meilleurs que nos opposants. Mais nous sommes souvent pitoyables pour ce qui concerne la dimension humaine. Les volontaires doivent être remerciés, pas seulement après la campagne, mais pendant celle-ci. La flatterie fonctionne également auprès des personnes que le candidat rencontre au quotidien. Chaque individu dont il serre la main doit être convaincu que le candidat n’a attendu que de le rencontrer. La flagornerie importe aussi lorsque vous considérez l’électorat dans son ensemble. N’offensez jamais les gens en leur disant dans quelle mauvaise situation ils se trouvent, une erreur que les Républicains commettent souvent en voulant blâmer les Démocrates pour la situation de leur circonscription. Attaquez vos opposants, certes, mais flattez toujours les électeurs.

Arkansas Gop Book Cropped.pdf by IlanBen-Meir

* Une affirmation qui préfigurait la devise de Superception, “Toute vérité n’est que perception”, ce qui ne signifie pas pour autant, loin de là, que j’adhère aux inductions qu’en tire l’auteur du manuel.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo