Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La leçon de management de Theodore Roosevelt

Qu’ont Richard Nixon et Eliot Spitzer en commun ? Une belle citation de Theodore Roosevelt.

Eliot Spitzer conclut sa dernière émission sur CNN en lisant une citation de Theodore Roosevelt que Richard Nixon aimait également invoquer après sa démission forcée de la Maison-Blanche.

Theodore Roosevelt – (CC) Wikimedia Commons

“Ce n’est pas le critique qui est digne d’estime, ni celui qui montre comment l’homme fort a trébuché ou comment l’homme d’action aurait pu mieux faire. Tout le mérite appartient à celui qui descend vraiment dans l’arène, dont le visage est couvert de sueur, de poussière et de sang, qui se bat vaillamment, qui se trompe, qui échoue encore et encore – car il n’y a pas d’effort sans erreur et échec -, mais qui fait son maximum pour progresser, qui est très enthousiaste, qui se consacre à une noble cause, qui au mieux connaîtra in fine le triomphe d’une grande réalisation et qui, s’il échoue après avoir tout osé, saura que sa place n’a jamais été parmi les âmes froides et timorées qui ne connaissent ni la victoire ni l’échec”.

Il est regrettable que cette citation soit devenue l’ultime bouée de sauvetage des hommes politiques qui connaissent un échec cuisant. Mais gardons-en l’éloge de la prise de risques faite par Theodore Roosevelt, un maître en la matière durant toute sa carrière.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo