Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Obama réinvente la politique sur le web

Le site Internet de Barack Obama vient de connaître une refonte significative qui le place de nouveau à la pointe de l’innovation en matière de communication politique.

La majorité des sites Internet politiques ressemblent aujourd’hui au site créé par l’équipe d’Obama pour la campagne de 2008. Et celle-ci vient de nouveau de frapper un grand coup avec une nouvelle version de ce site devenu référence.

Quels sont les aspects marquants de cette nouvelle version de barackobama.com ?

  • il est conçu pour fonctionner sur tous les navigateurs Internet et toutes les plates-formes logicielles. C’est ce qu’on appelle en langage geek un site “fully responsive” et c’est le premier site web politique de ce genre. Cela signifie en particulier que les Internautes mobiles auront exactement la même expérience du site – et de son interactivité – sur leurs smartphones et tablettes que sur un ordinateur de bureau ; 
  • il met en exergue toutes les actions des citoyens américains pour faire réélire Obama, et ce état par état (avec des actualités et tweets mis en ligne par les bénévoles locaux) et groupe électoral par groupe électoral (femmes, anciens combattants, afro-américains…) ;
  • il propose des incentives de campagne tels qu’un dîner avec Obama ;
  • il promeut un “bilan d’Obama en bref” qui répertorie, sous la signature du Président lui-même, ses succès dans six domaines majeurs : éducation, énergie et environnement, égalité des droits, assurance maladie, emploi et économie ainsi que sécurité nationale ;
  • ce qui ne gâte rien, il est d’une remarquable clarté et, à mon goût du moins, très réussi esthétiquement.

Au total, ce nouveau site tire donc encore mieux parti des possibilités offertes par les médias sociaux et vise à offrir aux supporters d’Obama tous les outils pour les aider à faire campagne et, en particulier, à recueillir des financements – ils peuvent même créer leur propre page de collecte de fonds.

En 2008, le site web d’Obama lui avait permis de battre des records dans ce domaine : il avait récolté un demi-milliard de dollars sur Internet de la part de trois millions de donateurs.

Sa perte de crédit politique se traduira-t-elle cette année par une perte de crédit financier ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo