Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Avec Internet, nous sommes tous devenus des écrivains

Les technologies numériques ont favorisé un recours à l’écrit sans précédent dans l’histoire humaine.

Dans “Smarter than You Think: How Technology Is Changing Our Minds for The Better“, Clive Thompson cite des chiffres édifiants sur notre production écrite.

Ainsi, chaque jour, les Américains rédigent 154 milliards d’emails, 16 milliards de mots sur Facebook, plus de 500 millions de tweets sur Twitter, plus de 1 million d’articles de blogs et 1,3 million de commentaires relatifs à ces articles (sur la seule plate-forme WordPress en ce qui concerne les blogs). A l’échelle mondiale, 12 milliards de SMS sont envoyés quotidiennement.

(CC) Ed Yourdon

(CC) Ed Yourdon

Clive Thompson estime que cette production représente au total 3,6 trillions de mots, soit l’équivalent de 36 millions de livres. Or ce total n’inclut notamment pas les fictions rédigées par les fans (“fan fictions“) de films, séries télévisées… Pour ne prendre qu’un seul exemple, 325 millions de mots ont été mis en ligne sur Fanfiction.net par les fans du roman “The Hunter Games“.

Comme Clive Thompson le souligne, cette richesse éditoriale est d’autant plus étonnante qu’elle contraste avec la quasi absence de production rédactionnelle avant l’avènement du web. Les gens n’écrivaient alors presque jamais pour le plaisir car ils ne disposaient d’aucune plate-forme de publication. Grâce à Internet et aux technologies numériques, chacun peut désormais trouver le vecteur adapté pour diffuser ses écrits, et ce quelle que soit leur nature.

Beaucoup penseront que j’exagère en utilisant le terme d’écrivain dans mon titre et qu’Internet a au mieux fait de nous des scribouillards. Ils ont probablement raison au sens où nous ne sommes pas devenus de nouveaux Victor Hugo. Cependant, nous utilisons l’écrit de manière inédite pour exprimer nos goûts et positions et débattre à leur sujet.

Certes, ce ne sont pas toujours des oeuvres dignes du Prix Nobel de littérature qui sont produites. C’est cependant un progrès significatif que l’écrit, la forme d’expression qui permet le mieux d’articuler sa pensée, soit plus utilisé que jamais à une époque où, paradoxalement, il est à la mode de considérer qu’il a été tué par le web.

2 commentaires sur “Avec Internet, nous sommes tous devenus des écrivains”

› Ajouter un commentaire

Pour aller plus loin et paraphraser Benjamin Bayart: Avec Internet, nous sommes tous devenus des citoyens profitant enfin de leur liberté d’expression.

D’où l’importance de permettre à tout un chacun de découvrir pour pouvoir utiliser à bon escient ces nouveaux moyens. Gros boulot de transformation de l’école qui doit permettre aux enfants de maîtriser les outils bien au-delà des aspects techniques.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo