Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les annonceurs décidés à rattraper (une partie de) leur retard sur mobiles

C’est ce qu’indique une étude de BI Intelligence (accessible sur abonnement).

Les annonceurs ont toujours un temps de retard sur les usages médiatiques de leurs publics cible. Dans le cas du goût invétéré des consommateurs pour leurs mobiles, ce temps de retard semble une éternité.

Mais, selon les données de BI Intelligence, la tendance est à la correction de l’écart entre le volume d’usage des mobiles et les investissements marketing consentis sur ces plates-formes. Cette évolution est notamment favorisée par l’évolution des formats publicitaires sur smartphones et tablettes.

BI Intelligence

Comme le montre le graphe reproduit ci-dessus, les dépenses publicitaires sur mobiles devraient atteindre près de 42 milliards de dollars outre-Atlantique en 2018, enregistrant un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de 43% sur six ans (2013-2018).

Les mobiles représenteront en 2018 environ 50% des investissements publicitaires numériques. Or ils monopoliseront une part bien supérieure de l’attention des internautes. Malgré leurs progrès, les annonceurs auront donc encore du travail à faire pour être en phase avec les habitudes de consommation médiatique de leurs publics.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo