Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Becoming Steve Jobs: The Evolution Of A Reckless Upstart Into A Visionary Leader” par Brent Schlender et Rick Tetzeli (2015, 465 pages)

Ce livre est aussi agaçant qu’intéressant.

Brent Schlender et Rick Tetzeli sont deux journalistes américains spécialisés dans l’industrie des nouvelles technologies.

Leur ouvrage est une biographie de Steve Jobs qui se concentre sur l’évolution de la personnalité du cofondateur d’Apple.

Becoming Steve Jobs

Becoming Steve Jobs” se distingue par ses fines analyses des industries qu’il couvre et par des histoires jusqu’à présent méconnues sur le développement personnel et professionnel de Steve Jobs. En outre, il bénéficie du brio des réflexions du génial entrepreneur qu’il relate. Enfin, il est écrit dans un style dynamique.

Cependant, quatre éléments rendent la lecture de ce livre très agaçante :

  • la tendance de Brent Schlender à se mettre au centre de l’ouvrage* n’apporte pas beaucoup de valeur ajoutée et distrait le récit de son principal sujet ;
  • Becoming Steve Jobs” évite toute critique réelle de Steve Jobs et d’Apple – les auteurs trouvent toujours des excuses à l’Entreprise et son dirigeant – et pourrait entrer dans l’histoire littéraire comme la première publicité native ayant pris la forme d’un livre. On peut d’ailleurs conclure à la fin de sa lecture que l’ego de Brent Schlender est inversement proportionnel à son éthique journalistique. C’est certainement ce qui le rend si populaire parmi les dirigeants d’Apple ;
  • les auteurs semblent avoir pris pour argent comptant les informations que ces derniers leur ont communiquées. L’équipe dirigeante actuelle d’Apple est en effet présentée comme la meilleure de tous les temps, bien plus talentueuse que l’équipe qui donna naissance au premier Mac. Le livre s’en prend également aux contributions d’autres membres des équipes de Steve Jobs qui n’ont pas les faveurs de Tim Cook, Jony Ive & Consorts – Tony Fadell subit à cet égard un traitement tout particulier. Cette élégance morale est également appliquée par les auteurs et quelques dirigeants d’Apple à la biographie de Steve Jobs publiée par Walter Isaacson ;
  • last but not least, Brent Schlender et Rick Tetzeli rattachent tous les faits qu’ils évoquent à la théorie de l’évolution de Steve Jobs qu’ils proposent**, affaiblissant par là-même la crédibilité de leur thèse.

NOTE : C.

* Qui se présente comme des mémoires à la première personne.

** Résumée dans le sous-titre de leur ouvrage : “la transformation d’un arriviste irréfléchi en un leader visionnaire”.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo