Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Radiographie du développement de l’Internet des objets

Après la révolution industrielle et la révolution Internet est venu le temps de la révolution industrielle Internet.

La première permit de gigantesques économies d’échelle dans la fabrication de biens grâce à la puissance de production des machines. La deuxième permit de gigantesques économies d’échelle dans le partage d’informations grâce à la puissance de traitement des systèmes informatiques. La troisième va combiner les deux premières pour faire converger les machines et individus avec un langage commun : les données contextuelles. L’Internet des objets est au centre de cette troisième révolution car ce sont les objets connectés qui recueillent et diffusent ces données.

Business Intelligence consacre un rapport au développement de l’Internet des objets dont les principales conclusions se présentent comme suit :

  • en 2020, 34 milliards d’objets devraient être connectés à Internet, contre 10 milliards d'”équipements informatiques” (ordinateurs, smartphones, tablettes, montres…) ;
  • le marché des objets connectés devrait enregistrer un taux de croissance annuel moyen (CAGR) de 41% entre 2015 et 2020 ;
  • 6 trillions de dollars devraient être investis dans des solutions liées à l’Internet des objets au cours des cinq prochaines années, principalement dans le développement d’applications et la fabrication d’équipements. Les entreprises, qui seront les premières à adopter ces solutions, y voient un triple moyen d’améliorer leur rentabilité en réduisant leurs coûts opérationnels, augmentant leur productivité et se développant sur de nouveaux marchés (géographiques et/ou applicatifs) ;
  • les gouvernements seront les deuxièmes entités à adopter l’Internet des objets dans un triple objectif d’augmentation de leur productivité, de réduction de leurs coûts et d’amélioration de la qualité de vie de leurs citoyens.
(CC) Tumitu Design

(CC) Tumitu Design

Il est un aspect important dont Business Intelligence ne traite pas : l’Internet des objets ne va pas se développer exclusivement avec la mise en place de nouveaux objets connectés mais aussi, et peut-être surtout, avec la connexion d’objets et de machines existants à Internet.

A cet égard, le rôle des senseurs sera déterminant. En théorie, tous les produits et machines électriques – d’ancienne comme de nouvelle génération – pourront un jour être connectés à Internet avec les conséquences que l’on peut imaginer en termes de productivité et d’économies d’énergie et de ressources en tout genre.

Je me souviens ainsi avoir lu il y a quelque temps une étude estimant qu’il y aurait 100 trillions (100 000 milliards) de senseurs connectés à Internet dans le monde en 2030. Plus encore que les dizaines de milliards d’objets connectés, ce sont eux qui vont changer le monde.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo