Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’Internet des objets, nouvelle source de connaissances inédites

L’actualité nous fournit deux illustrations étonnantes du potentiel des objets connectés en matière de compréhension des comportements humains et, même, canins.

La première concerne le tremblement de terrede magnitude 6 sur l’échelle de Richter, qu’a subi il y a une semaine la région viticole de Napa, au nord-est de San Francisco. Son impact sur les populations a été étudié par Jawbone, la société qui commercialise le bracelet connecté UP. Celui-ci permet de mesurer son activité physique et ses cycles de sommeil et de les voir retranscrits sur son smartphone et sa tablette.

(CC) James Gunn

(CC) James Gunn

Grâce aux données (anonymes) de ses milliers d’utilisateurs locaux, Jawbone a communiqué sur son blog une analyse des conséquences du séisme (voir le graphe ci-dessous). Ces répercussions ont été d’autant plus faciles à évaluer que la secousse est intervenue à 3h20 du matin en pleine nuit : il suffisait donc d’observer le nombre de réveils qu’elle a occasionnés autour de son épicentre.

Ainsi 93% des porteurs d’UP furent-ils réveillés dans les villes de Napa, Sonoma, Vallejo et Fairfield, situées à moins de 25 kilomètres de l’épicentre. Plus loin, l’impact fut plus faible : à San Francisco et Oakland (75 kilomètres), 55% des détenteurs du bracelet numérique furent sortis de leur sommeil. A Modesto et Santa Cruz (150 kilomètres), presque personne ne fut dérangé.

(CC) Jawbone

(CC) Jawbone

Le temps qu’il fallut aux habitants pour retrouver le sommeil fut presque proportionnel à la distance qui les séparait de l’épicentre du tremblement de terre. D’ailleurs, 45% de ceux situés à moins de 25 kilomètres du séisme ne se rendormirent pas.

La deuxième illustration du potentiel de compréhension des comportements conféré par les objets connectés a trait à des études sur l’activité des chiens communiquée au Wall Street Journal (article accessible avec abonnement) par Whistle et Tagg, deux start-ups qui réalisent en quelque sorte des équivalents pour chiens des bracelets connectés UP. Leurs équipements de suivi de l’activité de nos compagnons à quatre pattes leur ont permis d’établir quelques classements assez divertissants.

Ainsi les villes où les chiens sont les plus dynamiques se présentent-elles comme suit :

  1. Portland (94,26 minutes d’activité en moyenne par jour et par chien).
  2. New York (88,42 minutes).
  3. Boston (83,30 minutes).
  4. Sacramento (83,26 minutes).
  5. San Francisco (83,16 minutes).

Et le top 5 des races de chiens les plus actives :

  1. Epagneul breton.
  2. Berger allemand.
  3. Braque allemand.
  4. Schnauzer nain.
  5. Labradoodle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo