Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “The Zero Marginal Cost Society: The Internet Of Things, The Collaborative Commons, And The Eclipse Of Capitalism” par Jeremy Rifkin (2014, 368 pages)

Une théorie globale du monde. Peut-être trop globale…

Théoricien économique et social reconnu, Jeremy Rifkin est également enseignant et conseiller auprès de nombreux gouvernements.

Dans “The Zero Marginal Cost Society”, il explique qu’un nouveau paradigme économique – le partage collaboratif (“Collaborative Commons”) – va transformer nos modes de vie et probablement supplanter le capitalisme, d’ici 2050, comme système économique de la majorité de la planète.

Ce sera le résultat de l’union de trois structures Internet (communication, énergie et logistique) dans une infrastructure intelligente – l’Internet des objets – qui donnera naissance à la troisième révolution industrielle. L’Internet des objets augmente déjà la productivité à tel point que le coût marginal de production de beaucoup de biens et services est presque nul, les rendant presque gratuits.

Rifkin aborde beaucoup de révolutions générées par “la société à coût marginal nul”, au premier rang desquelles l’avènement d’un modèle de production tiré par les prosommateurs*, la déconnexion de la productivité et de l’emploi, la création d’un réseau mondial interdépendant favorisée par la multiplication des senseurs numériques, la mutation de la possession de biens à l’accès aux biens, la généralisation d’énergies renouvelables gratuites, la réinvention de la logistique, des transports et de la vie urbaine et le développement irrésistible de l’entrepreneuriat social.

The Zero Marginal Cost Society

Bien que parfois répétitif, ce livre regorge d’informations qui en font une lecture incontournable pour quiconque intéressé par le futur de notre planète.

Ce qui m’a le plus troublé, in fine, est la tentative de Rifkin de définir une théorie globale du monde et de rattacher chaque donnée à ce paradigme. Cela lui fournit évidemment une stratégie marketing très efficace pour promouvoir “la société à coût marginal nul” mais cela limite de temps à autre l’envergure du livre.

NOTE : B.

* Individus qui sont à la fois producteurs et consommateurs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo