Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’insécurité, obstacle majeur à l’adoption des objets connectés

Les milléniaux sont d’ailleurs plus sensibles à cet enjeu qu’on ne pourrait le croire.

Une enquête d’opinion menée par KPMG montre que 66% des consommateurs sont soucieux des risques de piratage des objets connectés. 32% des participants au sondage ont même limité leur pratique des objets connectés pour cette raison précise.

De manière contre-intuitive, cette inquiétude est la plus vive chez les plus jeunes. Ainsi 63% des membres de la génération X (35-50 ans) et 47% des baby boomers (51-69 ans) affirment-ils qu’ils utiliseraient davantage des objets connectés s’ils avaient plus confiance dans leur sécurité. Mais ils sont 74% des milléniaux (moins de 35 ans) à exprimer cette retenue.

(CC) Open Grid Scheduler / Grid Engine

(CC) Open Grid Scheduler / Grid Engine

Le danger des objets connectés tient au fait qu’ils recueillent encore plus de données personnelles au sujet de leurs propriétaires que des équipements informatiques moins “intimes”. Or l’attitude des géants du numérique à cet égard, tristement incarnée par l’énorme délai récemment mis par Yahoo! à informer ses clients du piratage dont le Groupe avait été victime, ne peut qu’inquiéter les internautes.

A cet égard, les voitures connectées représentent logiquement un sujet d’angoisse particulier : si 51% des consommateurs ne sont pas préoccupés à ce sujet aujourd’hui, ils ne seront plus que 30% dans ce cas en 2021.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo