Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Mémoires (édition intégrale)” par Jean-François Revel (854 pages, 2018)

Pour griser vos cellules grises.

Depuis que j’ai achevé la rédaction de mon nouveau livre1, je peux reprendre des lectures plus diversifiées : je ne suis plus “limité” aux ouvrages et études scientifiques qui relevaient du thème de mes recherches.

Quel meilleur opus pour cette reprise que l’édition intégrale des “Mémoires” de Jean-François Revel ? Chaque production de l’essayiste décédé en 2006 est un régal pour les neurones par la pluralité des sujets abordés, la profondeur de sa pensée, la richesse de sa culture et le brio de son style.

Cette édition intégrale, établie et introduite par l’historien Laurent Theis, inclut, outre “Le voleur dans la maison vide”, ses mémoires que j’avais lus lors de leur parution, deux chapitres inédits de cet ouvrage et la transcription d’une série d’entretiens accordés par l’auteur à France Culture en 2002.

La rigueur factuelle, la puissance analytique et la hauteur de vues, qui n’exclut parfois pas une ironie mordante, de ces écrits ne font que mettre en lumière le fait que Jean-François Revel, comme Raymond Aron avant lui, n’a pas été remplacé dans le paysage intellectuel français.

Chaque nouvelle publication d’écrits originaux est donc un plaisir rare.

NOTE : A.

1 “Prêt-à-penser et post-vérité. Le suicide numérique de la démocratie”.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo