Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Pour bien communiquer, quittez vos amis

La diversité est source d’enrichissement.

Dans son livre “Grouped: How Small Groups of Friends Are The Key to Influence on The Social Web” sur le web social (lire ma critique ici), Paul Adams rappelle les travaux de Mark Granovetter, professeur en sociologie à l’Université de Stanford, sur les liens forts et les liens faibles. Sa publication la plus célèbre s’intitule d’ailleurs “la force des liens faibles” (1973).

Il y explique notamment que les liens faibles constituent souvent une meilleure source d’information que les liens forts. Les liens faibles sont ceux établis avec les personnes qui sont à la périphérie de notre réseau social – et je fais ici référence à notre “vrai” réseau social, pas à Facebook.

Comme ces personnes sont à la marge de notre réseau, elles sont connectées à des gens plus divers que nos liens forts qui se trouvent au centre de notre réseau social. La diversité de leurs relations signifie que ces liens faibles peuvent nous apporter davantage d’informations nouvelles que les amis avec lesquels nous sommes habitués à échanger. Mark Granovetter décrit ce phénomène dans plusieurs situations, dont la plus célèbre est probablement celle des personnes en recherche d’emploi.

(CC) Gandroid

Le revers de la médaille des liens faibles est que nous les connaissons moins et que nous sommes donc moins assurés de pouvoir leur faire confiance et d’accorder du crédit aux informations qu’ils nous passent. Plus nous sommes rassurés sur leur crédibilité, plus nous les considérons comme des sources d’information légitimes.

C’est une leçon très importante pour les communicants qui doivent, ainsi que je le répète souvent sur Superception, compter l’empathie parmi leurs principales qualités : la compréhension de nos publics cible est une condition sine qua non de notre efficacité. Or ce n’est pas en fréquentant uniquement des amis qui se ressemblent – comme c’est souvent le cas de nos liens forts – que les communicants peuvent entretenir et développer leur capacité d’empathie. Plus encore que tout un chacun, le communicant doit donc s’écarter de son premier cercle de relations pour être pertinent professionnellement.

Plus les communicants fréquenteront des gens différents, plus ils seront ouverts sur les autres et meilleurs ils seront humainement et professionnellement.

Un commentaire sur “Pour bien communiquer, quittez vos amis”

› Ajouter un commentaire

La mobilité professionnelle et géographique permet ainsi de s’ouvrir à de nouvelles relations et augmenter ainsi le rayonnement de ses “amis” même si la notion d’amitié dépasse l’intérêt professionnel !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo