Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Joseph Anton: A Memoir” par Salman Rushdie (2012, 656 pages)

Des mémoires qui ne sont pas mémorables.

“Joseph Anton” est le nom – constitué à partir des prénoms de Conrad et Tchekhov – que Rushdie a choisi pour sa protection par les services secrets suite à sa condamnation à mort par l’ayatollah Khomeini pour avoir écrit “Les versets sataniques“.

Ce livre raconte l’histoire des onze années durant lesquelles Rushdie dut utiliser ce nom.

Il couvre beaucoup de sujets intéressants et est souvent drôle.

Cependant, si la première partie de l’ouvrage – qui narre l’adaptation de Rushdie à sa nouvelle vie – est brillante et passionnante, la seconde moitié est ennuyeuse car l’histoire devient trop répétitive.

NOTE : C.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo