Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le virus de la communication

Comment le buzz est-il généré par notre cerveau ?

Matthew Lieberman, professeur de psychologie à l’Université UCLA (Los Angeles), explique dans un article publié sur le blog de The Harvard Business Review la réaction cérébrale qui crée la contagion des idées plus connue aujourd’hui sous le nom de buzz.

Lieberman et sa collègue Emily Falk réalisèrent une étude afin de comprendre le fonctionnement du cerveau lorsqu’un individu est confronté pour la première fois à une information destinée à devenir virale, c’est-à-dire à se répandre largement. Ils conçurent 20 idées d’émissions de télévision originales qu’ils montrèrent à un volontaire dont les réactions étaient étudiées grâce à un scanner du cerveau. Ce volontaire devait ensuite parler à une autre personne de ses projets d’émission favoris.

(CC) Krischan Schallenberger

Les chercheurs voulaient comprendre quelles régions du cerveau entrent en jeu lorsque le volontaire découvre des idées qu’il aura envie de partager avec l’une de ses connaissances. Ils s’attendaient à ce que les parties du cerveau gérant la mémoire soient mobilisées. Mais les régions cérébrales les plus actives furent celles consacrées à la réflexion sur les centres d’intérêt et sentiments d’autrui.

Comme le souligne Lieberman, c’est une découverte étonnante. Il est admis en neuroscience que nous abordons toute nouvelle information en fonction de nos propres intérêts afin de déterminer si nous devons y consacrer une quelconque attention et éventuellement la mémoriser. Ainsi que j’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer sur Superception (lire notamment ici), notre cerveau passe en effet son temps à trier les stimuli auquel il s’intéresse. S’il ne le faisait pas, il ne pourrait pas survivre. Or cette expérience montre qu’il arrive que nous pensions d’abord aux autres dans l’appréhension des idées qui nous sont proposées.

Une nouvelle démonstration que l’homo sapiens est un animal social et donc communiquant.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo