Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’évolution de notre mémoire depuis notre plus tendre âge

Un article dans la revue Science (relayé par le site Vox) explique pourquoi les adultes n’ont aucun souvenir de leurs premières années alors que les jeunes enfants, eux, en ont.

Les cerveaux des mammifères produisent de nouveaux neurones au cours de leur vie – un processus dénommé “neurogenèse”. Certains mammifères, au premier rang desquels les êtres humains, génèrent de nouveaux neurones en très grand nombre lors de leurs premières années de vie. Or ce phénomène est particulièrement actif dans l’hippocampe, la partie du cerveau qui gère la mémoire.

Le plus souvent, la production de nouveaux neurones améliore les capacités du cerveau. Mais, ainsi que l’ont découvert les auteurs de l’article de Science, la neurogenèse très intense qui marque les premières années de la vie aurait l’effet inverse en favorisant l’oubli : les nombreux nouveaux neurones chasseraient les anciens circuits neuronaux qui stockaient les souvenirs.

Il se peut aussi que ce soit en fait les nouveaux savoirs acquis grâce aux neurones nés de la neurogenèse qui éliminent les anciens savoirs et que l’amnésie infantile soit le prix de notre développement intellectuel. Notre capacité mémorielle étant limitée, ce mécanisme ne serait pas négatif, loin de là.

(CC) Sergiu Bacioiu

(CC) Sergiu Bacioiu

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs réalisèrent des tests sur des souris. Ils créèrent d’abord un souvenir dans leur cerveau en associant un lieu et une stimulation. Puis ils firent varier leur taux de neurogenèse afin d’observer l’évolution de ce souvenir au sein de leur mémoire.

Une neurogenèse accentuée conduisit les souris adultes à se souvenir moins bien alors que le ralentissement de la neurogenèse produisit le résultat inverse. Les chercheurs purent aussi diminuer le taux d’amnèsie chez les jeunes souris en diminuant l’importance de leur neurogenèse.

Une mauvaise expérience client est donc moins grave pour une marque lorsque ledit client est un jeune enfant. Toys “R” Us a bien de la chance…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo