Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La solitude rêvée du rédacteur de fond

Il est de plus en plus difficile d’écrire dans notre univers interconnecté.

Je suis tombé il y a quelques jours sur une application pour iPad/iPhone qui se qualifie elle-même de brutale – et elle l’est.

Cette application, Flowstate*, est une sorte de traitement de texte pour masochistes. Son objectif est d’empêcher ses utilisateurs de se laisser distraire de leur tâche rédactionnelle.

Avec Flowstate, vous devez choisir la durée pendant laquelle vous allez écrire. Vous commencez à rédiger et avez soudainement envie, avant la fin du délai imparti, de vérifier vos emails ou de suivre l’actualité sur Twitter. Vous sortez alors de l’application et, lorsque vous y revenez, horreur, tout ce que vous aviez écrit a été supprimé. En clair, Flowstate vous force à vous concentrer sur l’un des labeurs qui exigent le plus d’attention : la rédaction. Flowstate, c’est : “écris ou crève”. Si et seulement si vous êtes fidèle à votre engagement de durée, pourrez-vous sauvegarder le contenu que vous aurez créé.

(CC) Flowstate

Thomas Mann disait que “un écrivain est une personne pour laquelle écrire est plus difficile que pour les autres”. Sans être écrivains, tous ceux dont le métier consiste notamment à rédiger – pour eux et/ou pour les autres – connaissent le caractère extraordinairement passionnant et exigeant de cette activité.

Pour ma part, je constate qu’il est de plus en plus difficile de conjuguer la discipline que requiert l’écriture avec les sollicitations permanentes d’un monde toujours plus interconnecté. Je ne fais pas ici référence aux sollicitations numériques, qui peuvent constituer autant des sources d’inspiration que de distraction, mais à l’interconnexion croissante des relations professionnelles – aujourd’hui, et c’est heureux, nous ne pouvons plus travailler en silo – qui retire à tout rédacteur la moindre parcelle de tranquillité.

A cet égard, Flowstate constitue une métaphore applicative ironique du destin de beaucoup d’auteurs qui, après avoir été interrompu, doivent remettre sur le métier, pour en recréer le flux et la logique créatifs, les quelques lignes qu’ils avaient réussi à produire.

* Publicité complètement gratuite. 😉

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo