Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’un des plus vieux mythes du marketing s’effondre peut-être

Notre cerveau nous joue encore des tours.

The Journal of Consumer Psychology publie une étude passionnante.

Elle relate une expérimentation conduite par des chercheurs de l’Université Clark (Massachusetts) auprès de consommateurs américains. Exposés à des ordinateurs et des postes de télévision, ils perçurent les prix plus longs à prononcer comme 9% plus chers.

Ainsi les prix incluant les cents (1599,85 dollars par exemple) paraissent-ils près de 10% plus chers que ceux qui ne les comportent pas (1599 dollars). Ce phénomène résulte du fait que nous associons inconsciemment la longueur syllabique d’un prix et la grandeur de son montant. Cette association opère que le prix soit prononcé oralement ou écrit sur une étiquette ou un présentoir.

(CC) Tom Bricker

Cette étude a deux implications :

  • comme l’étude de l’Université Clark le souligne, les vendeurs ont intérêt à mentionner les prix de leurs produits sans les cents et ceux des produits de leurs concurrents avec les cents (ou en utilisant des formulations respectivement courtes et longues) ;
  • l’étude n’aborde pas ce point mais on peut se demander si la pratique marketing qui consiste à promouvoir les produits et services avec des prix se terminant par 99 centimes (29,99 euros plutôt que 30 par exemple) est si efficace que nous le croyons depuis la nuit de temps.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo