Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Journaliste, le pire métier actuel ?

Les résultats surprenants d’une étude très sérieuse.

Le site américain CareerCast a analysé des monceaux de données afin de classer l’attractivité de 200 métiers. La profession de journaliste de presse écrite arrive 200ème sur 200. Il est ainsi moins séduisant, aujourd’hui, d’être journaliste que concierge ou éboueur.

Les salles de rédaction se vident petit à petit - (CC) David Sim

Les salles de rédaction se vident petit à petit – (CC) David Sim

Cité par le site Internet de l’école de journalisme Poynter, le responsable de l’étude évoque plusieurs raisons pour expliquer la dernière place du journalisme :

  • une piètre rémunération comparée à bien d’autres métiers ;
  • un niveau élevé de stress en raison notamment des échéances que les reporters doivent en permanence respecter et du fait que la moindre de leurs erreurs est exposée à la critique du public ;
  • des horaires de travail conséquents et des exigences démultipliées avec le développement obligatoire d’une présence en ligne, en particulier sur les réseaux sociaux ;
  • des perspectives d’évolution très limitées et des incertitudes très importantes quant à la pérennité de l’emploi alors que les plans de licenciement se multiplient.

Il est bien triste de constater que l’une des professions les plus essentielles à la santé démocratique déchoie ainsi. C’est d’autant plus alarmant que le déclin de l’attractivité de ce métier risque d’en écarter les talents qui pourraient contribuer à le sauver.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo