Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Twitter : la perception qui valait 1 milliard de dollars

Hier, la gestion de l’image l’a emporté sur celle des fonds propres dans l’introduction en Bourse du site de micro-blogging.

L’action de Twitter fut mise sur le marché à 26 dollars et termina sa première journée de cotation à 44,90 dollars* (voir le graphe ci-dessous), soit une appréciation du titre de 73%. Celle-ci représente une perte de capacité financière supérieure à 1 milliard de dollars pour l’Entreprise, soit deux fois le chiffre d’affaires qu’elle va générer cette année.

Twitter IPO

Or cette perte est le fruit – si j’ose dire – d’une stratégie délibérée : Twitter a voulu éviter la mésaventure arrivée à Facebook dont la valeur de l’action perdit plus de 10% dans les tout premiers jours après son introduction en Bourse, la moitié dans les mois suivants et mit un an à retrouver son niveau d’origine.

Cette chute symbolisa les doutes des marchés financiers sur la stratégie et le potentiel du premier réseau social planétaire (notamment dans le mobile), ce que Twitter voulait éviter à tout prix, et ce d’autant plus que son développement (non)rentable est moins mature que celui de Facebook. En outre, une telle évolution n’est pas positive pour le moral des collaborateurs de l’entreprise concernée.

A l’inverse de ceux de Facebook, les débuts de Twitter en Bourse sont unanimement perçus comme une réussite, ce qui solidifie sa stature en interne comme en externe. Pour obtenir ce résultat, les dirigeants du site de micro-blogging évitèrent de survendre ses perspectives de résultats (y compris en communiquant de manière confidentielle leurs premiers documents aux autorités de régulation boursière) et définirent un prix de vente de l’action suffisamment bas pour générer un grand intérêt du marché, gage de valorisation rapide du titre.

In fine, Twitter a réalisé un arbitrage privilégiant l’image sur les fonds propres. L’Entreprise a levé moins d’argent afin de créer la perception d’une entrée en Bourse couronnée de succès. Toutes proportions gardées, Facebook s’est adjugé une capacité de financement largement supérieure (16 milliards de dollars contre 1,8) à celle de Twitter. Ces moyens financiers constitueront naturellement un atout de poids pour le développement de l’entreprise de Mark Zuckerberg. Mais ils ont été acquis au prix du ternissement durant une année de l’image de l’Entreprise, ternissement dont le souvenir viendra certainement hanter les marchés financiers dès la première crise de croissance de Facebook.

* Alors que les dirigeants de Twitter avaient initialement annoncé que l’action serait proposée à 17 dollars, un prix qu’ils augmentèrent ensuite en raison du niveau de la demande.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo