Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

140 caractères pour 14 milliards de dollars en 2014

Twitter prépare son introduction en Bourse.

Le réseau de micro-blogging a annoncé hier dans un tweet (voir ci-dessous) qu’il avait soumis aux autorités de régulation boursière (Securities and Exchange Commission) les documents lui permettant d’être prochainement – le plus probablement l’an prochain – introduit en Bourse. Cependant, les premiers dossiers ont été communiqués auxdites autorités il y a plusieurs mois de manière confidentielle comme cela est permis par la loi américaine aux entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à un milliard de dollars (source : The New York Times).

C’est un comble pour un réseau social dont le développement est fondé sur la transparence croissante de ses membres. Mais cela peut se comprendre. L’objectif de Twitter est que ses données financières demeurent secrètes jusqu’à ce que l’Entreprise commence à promouvoir ses titres auprès des investisseurs. Cette prudence est la conséquence des difficultés connues par Facebook lors de son introduction en Bourse au mois de mai 2012 : le cours de son action avait alors été divisé par deux en quelques mois. Aujourd’hui, il s’élève à près de 45 dollars, bien au-delà du niveau de son offre initiale (38 dollars).

Le tweet qui annonce la future introduction en Bourse de Twitter - (CC) Twitter

Le tweet qui annonce la future introduction en Bourse de Twitter – (CC) Twitter

Comparé à Facebook, Twitter compte des faiblesses (un nombre d’utilisateurs beaucoup moins important, une adoption plus lente que prévu par le grand public…) et des atouts (un flux continu qui correspond particulièrement bien au suivi de l’actualité, une adaptation plus naturelle aux supports mobiles, une exploitation plus aisée des contenus sponsorisés générateurs de revenus…). Last but not least, si Facebook est le réseau social le plus populaire, Twitter est sans conteste le plus influent.

Twitter compte près de 300 millions de membres échangeant chaque jour 400 millions de tweets, pourrait engranger près d’un milliard de chiffre d’affaires l’an prochain et est déjà profitable. Ce succès se révèle d’autant plus remarquable que l’Entreprise est la brillante héritière d’un projet annexe démarré il y a sept ans, principalement par Jack Dorsey, au sein d’Odeo, une start-up en déconfiture. Cette initiative avait donc toutes les chances d’être tuée dans l’oeuf.

D’après le montant des transactions réalisées sur le marché privé, Twitter devrait être valorisé à au moins 14 milliards de dollars. Les ressources financières résultant de son introduction en Bourse lui permettront de financer sa croissance (acquisitions, développement de nouveaux services, définition de nouvelles offres destinées aux annonceurs, promotion internationale…). L’Entreprise a été très active, depuis l’arrivée de Dick Costolo à sa tête, pour créer une réelle offre marketing afin de générer des revenus publicitaires (lire notamment ici, ici, ici, iciici, ici, ici et ici). Son introduction en Bourse l’obligera à encore accélérer le rythme dans ce domaine.

J’exprime depuis la création de Superception mon amour de Twitter ainsi que ma conviction qu’il est l’agence d’information du 21ème siècle (lire notamment ici, ici, ici et ici) et qu’il a révolutionné les mondes des médias et de la politique.

La question est désormais de savoir si la Bourse va révolutionner Twitter…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo