Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le mur du son marketing

Pourquoi l’audio n’est-il pas viral ?

Je lisais hier soir un article publié sur l’agrégateur de contenus Digg – eh oui, Digg existe encore ! – qui pose cette intéressante question. Deux explications y sont avancées pour expliquer l’insuccès de l’audio sur le web social par rapport aux textes, photos et vidéos.

En premier lieu, l’audio complète le plus souvent la pratique d’une autre activité, ce qui rend difficile son partage avec des personnes éloignées : comment partager sur un réseau social un programme audio qu’on écoute en conduisant, lisant ou faisant du sport ?

En second lieu, il est impossible de parcourir un fichier audio alors qu’on peut le faire avec un article ou une vidéo pour prendre rapidement connaissance de son contenu et concentrer son attention sur sa partie la plus intéressante. Pour profiter d’un document audio, même en partie, il faut l’écouter de bout en bout.

(CC) Filipe Varela

(CC) Filipe Varela

L’une des rares catégories de fichiers audio qui parvient à être populaire sur Internet a trait aux documents témoignant d’un événement d’actualité. Aux Etats-Unis, les exemples de ce type comprennent notamment des appels au secours de victimes d’un crime ou d’une catastrophe naturelle, des déclarations d’hommes politiques qui ont été enregistrées mais pas filmées et des insultes proférées au téléphone par des célébrités.

Longtemps, on a cru que le podcast permettrait aux programmes audio de trouver le succès sur le web. Mais, ainsi que le souligne l’article publié sur Digg, la consommation de podcasts stagne depuis trois ans à un modeste niveau : le nombre d’internautes qui écoutent des podcasts est plus de six fois inférieur à celui des fans de vidéos en ligne. La difficulté réside notamment dans l’obligation faite aux internautes de consommer les podcasts dans des applications dédiées, ce qui en rend le partage très difficile sur Internet.

Même SoundCloud, la plate-forme de diffusion audio considérée aujourd’hui comme le “YouTube du son”, ne parvient pas à donner une réelle caisse de résonance aux programmes audio autres que musicaux.

Au final, une vidéo très rudimentaire est beaucoup plus efficace, en termes de viralité sur Internet, qu’un fichier audio de grande qualité. Le son ne suffit donc pas à construire son image de marque numérique.

* Flux RSS contenant des liens vers des fichiers audio que les internautes peuvent écouter au fur et à mesure de leur publication.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo