Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le secret pour vous faire aimer de vos pairs, collaborateurs et patrons

La meilleure manière de flatter leur ego.

Le blog de The Harvard Business Review évoque plusieurs études mettant en lumière le fait qu’il n’y a pas démarche plus puissante dans le monde professionnel que la demande d’un conseil.

J’ai retenu deux effets positifs qu’elle produit :

  • elle nous assure la sympathie de notre interlocuteur. En effet, comme l’a écrit l’auteur britannique Arthur Helps, “nous admirons tous la sagesse des gens qui nous demandent des conseils”. En demandant un avis, on reconnaît implicitement la valeur de notre vis-à-vis, ce qui est bon pour son ego et, partant, pour son appréciation à notre égard ;
  • elle impose à notre conseiller du moment de voir les choses à travers notre perspective et, en développant ainsi son empathie à notre égard, rapproche naturellement nos points de vue respectifs.

J’ajouterai un troisième bénéfice qui n’est pas cité par The Harvard Business Review : la demande de conseils est également l’un des meilleurs moyens de développer la confiance entre deux individus dont l’un se met symboliquement à la merci de l’autre.

In fine, comme le montre le graphe ci-dessous, le fait de demander des conseils permet d’être perçu comme chaleureux, modeste et coopératif.

HBR

Naturellement, la seule condition pour tirer parti de cette démarche est de mettre de côté son ego.

2 commentaires sur “Le secret pour vous faire aimer de vos pairs, collaborateurs et patrons”

› Ajouter un commentaire

Je ne sais pas si l’étude vas plus loin….j’adhère à tout ce qui est note plus haut mais je ne dis aussi que demander un conseil à autrui, nous met aussi en postion de le suivre ou pas ce conseil et ensuite d’avoir à rendre des comptes, la moindre des choses quand autrui a pris le temps de nous écouter et de nous conseiller. Alors la situation peut difficile envers notre conseiller dans le cas ou le conseil n’a pas été écouté…est-ce que l’étude en parle?

Oui, Thomas, c’est la merci symbolique à laquelle je faisais allusion. Malheureusement, les études en question ne traitent pas de cet enjeu.

Amicalement.

Xophe

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo