Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La plaie de la paie des PDG narcissiques

Une étude dirigée par Charles A. O’Reilly, professeur de management au sein de l’Université de Stanford, est très instructive à cet égard.

Les chercheurs commencent par rappeler les principaux traits du narcissisme : domination, confiance en soi, focalisation sur ses propres droits, grandiloquence, manque d’empathie et manipulation. Les managers narcissiques sortent aisément du lot car ils incarnent des caractéristiques telles que l’énergie, la capacité visionnaire, l’assurance et le charisme généralement attribuées aux leaders.

L’étude de Stanford a été menée auprès des collaborateurs de 32 grandes entreprises cotées en Bourse afin d’identifier lesquelles ont à leur tête un PDG narcissique. Pour ce faire, les participants répondirent à des questionnaires sur la personnalité de leurs patrons respectifs. Parallèlement, les chercheurs étudièrent les allocutions et documents signés (lettres aux actionnaires…) par les PDG concernés pour y déceler des signes de narcissisme.

Larry Ellison - (CC) Oracle PR

Larry Ellison, le PDG le mieux payé en 2013 avec 75 millions de dollars – (CC) Oracle PR

Leurs conclusions sont éclairantes :

  • la personnalité persuasive et égotiste des PDG narcissiques leur permet de se faire attribuer par leur Conseil d’Administration des rémunérations plus importantes que celles de leurs pairs ;
  • l’écart entre leur rétribution et celles de leurs collaborateurs directs est également beaucoup plus important que pour les patrons qui ne sont pas narcissiques. Cet écart résulte dans une moindre satisfaction des membres de l’entreprise et un taux d’attrition plus élevé ;
  • plus les PDG narcissiques restent en poste, plus ces écarts s’accroissent ;
  • parmi les patrons narcissiques, ceux qui obtiennent les rémunérations les plus élevées sont ceux qui ont fondé leur entreprise ;
  • se considérant bien supérieurs, les PDG narcissiques estiment qu’ils méritent leur rétribution disproportionnée ;
  • pourtant, les entreprises dirigées par des patrons narcissiques n’obtiennent pas forcément des résultats meilleurs que les autres.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo