Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’arme secrète des manifestants de Hong Kong : une application mobile anti-censure

La “révolution des parapluies*” utilise un outil inattendu pour s’abriter du pouvoir.

Les milliers de jeunes manifestants qui réclament des réformes démocratiques dans les rues de Hong Kong ont adopté une application mobile, FireChat, qui permet de communiquer par Bluetooth. Ne transitant pas par Internet, les échanges entre les utilisateurs, qui peuvent être réalisés sur une distance maximale de 70 mètres, ne sont pas soumis à la censure, laquelle frappe notamment le “Twitter chinois” Weibo.

L’application, même si elle n’en fait pas état sur son site Internet où elle promeut par exemple le partage de photos lors de concerts, est ainsi devenue l’une des armes secrètes des activistes démocrates à travers le monde. Comme le notait récemment Business Insider, elle est aussi utilisée pour partager toutes sortes de productions pornographiques. La censure ne frappe pas que les décmorates…

(CC) Pasu Au Yeung

(CC) Pasu Au Yeung

C’est une parfaite métaphore du fonctionnement souvent contradictoire du web. Comme toute technologie de communication, il est intrinsèquement neutre. Les tuyaux ne trient pas les contenus qu’ils véhiculent. Internet favorise de ce fait le pire comme le meilleur.

Sur FireChat, l’espace de conversation “Occupy Central” est l’un des plus populaires. Des informations sur le lieu des manifestations et la censure d’Etat y sont communiquées. FireChat a ainsi conquis 100 000 nouveaux utilisateurs en 22 heures à Hong Kong (source : Gizmodo).

* Dont les manifestants se servent pour se protéger notamment des gaz lacrymogène.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo