Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Google en passe de révolutionner l’ultra-personnalisation de la filière marketing-ventes

Google a annoncé le lancement* aux Etats-Unis d’un nouvel indicateur dans le tableau de bord de sa régie publicitaire AdWords**. Il est porteur d’une potentielle révolution.

Le principe est de mesurer le nombre de visites dans les magasins physiques vendant les produits et services promus dans les publicités diffusées à travers AdWords. Selon Google, 32% des consommateurs affirment que des bannières géolocalisées diffusées sur son moteur de recherche les ont incités à visiter un magasin physique.

L’un des atouts du marketing numérique est la capacité qu’il offre aux marques de mesurer très précisément l’impact de leurs investissements. L’efficacité de la filière marketing-ventes complète – de l’action marketing à l’achat – peut être facilement quantifiée si elle se déroule de bout en bout dans la sphère numérique.

Elle ne pouvait pas l’être, jusqu’à l’annonce de Google, pour les ventes réalisées dans les magasins physiques, lesquelles représentent encore près de 95% du commerce de détail outre-Atlantique. Or le groupe dirigé par Larry Page propose  désormais aux annonceurs une évaluation quasi parfaite de la conversion dans les magasins physiques de leurs publicités numériques.

Pour que cette évaluation soit parfaite, il faudrait mesurer non pas les visites dans les magasins mais les achats qui y sont réalisés. Ce sera certainement possible un jour, lorsque les solutions de paiement numériques seront à la fois généralisées et intégrées verticalement dans la filière marketing-ventes.

(CC) Mike Mozart

(CC) Mike Mozart

En attendant, comment le système lancé par Google fonctionne-t-il ?

Le groupe de Mountain View sait qu’un internaute qui a cliqué sur une bannière visite un magasin afférent par sa géolocalisation dans Google Maps. Il faut pour ce faire que la fonctionnalité “Historique des positions” soit activée sur le smartphone de l’internaute et que l’annonceur ait validé auprès de Google les localisations de ses magasins et associé celles-ci avec sa campagne publicitaire. Les données communiquées par Google aux annonceurs sont des estimations moyennes afin de préserver la vie privée des internautes.

Ce système a été testé avec deux chaînes de grands magasins, OfficeDepot et PetSmart. L’expérimentation menée avec cette dernière a montré qu’entre 10 et 18% dec clics sur des bannières diffusées dans le moteur de recherche de Google génèrent une visite dans un magasin.

* Annonce notamment signalée par le site SearchEngineLand.

** Google AdWords place en temps réel des publicités liées aux mots-clés de l’activité numérique des internautes qui visitent les sites web concernés. Si, par exemple, vous effectuez une recherche sur Google relative au tennis, vous verrez sur la page de résultats des publicités pour des équipementiers, des sites dédiés à l’actualité du tennis et/ou des stages de perfectionnement dans ce sport.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo