Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Monétisation : le seul atout de Twitter en est-il vraiment un ?

Le réseau de micro-blogging engrange davantage de revenus par annonceur que les géants publicitaires du web.

Selon des données compilées par BI Intelligence, Twitter compte 60 000 annonceurs, un portefeuille de clients lilliputien comparé à ceux de Google (2 millions) et Facebook (4 millions).

(CC) BI Intelligence

(CC) BI Intelligence

Mais l’entreprise dirigée par Dick Costolo génère davantage de revenus par annonceur (voir le graphe ci-dessus) : 21 000 dollars contre 16 000 et 7 000 respectivement pour Google et Facebook. Cette différence, présentée comme un atout par BI Intelligence, pourrait s’expliquer par le fait que Twitter se concentre sur les grandes marques et délaisse les PME.

Elle constitue donc plutôt un signe de faiblesse, surtout lorsqu’on considère le potentiel de chiffre d’affaires publicitaire recelé par les PME. Celui-ci est notamment mis en lumière par l’exemple de Facebook que j’évoquais il y a quelques jours.

Ainsi, le seul atout de Twitter en matière de monétisation se révèle-t-il une nouvelle indication de sa carence opérationnelle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo