Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Télévision sur Internet : inversion de tendance

2016 devrait être la première année durant laquelle une majorité d’Américains vont regarder en ligne des programmes télévisés au moins une fois par mois.

C’est ce que révèle une étude d’eMarketer dont les principales conclusions se présentent comme suit :

  • en 2016, 164,5 millions d’Américains, soit 50,8% de la population connectée devraient visionner des programmes télévisés sur Internet. Cela représente une progression significative (+3 points de pourcentage) par rapport à l’année précédente ;
  • la consommation traditionnelle de télévision (y compris via des abonnements au satellite ou au câble) continue encore de dominer : 205,7 millions d’Américains adultes devraient y avoir recours en 2016 alors que 129,7 millions privilégieraient la télévision numérique ;
  • cependant, la progression de celle-ci fait reculer celle-là : en 2018, la télévision traditionnelle devrait compter 202,1 millions d’adeptes contre 138,8 pour la télévision numérique. Le développement de cette dernière est favorisé par la double multiplication des équipements numériques et des programmes proposés par les diffuseurs sur Internet (Amazon, Hulu, Netflix…) ;
(CC) Todd Lappin

(CC) Todd Lappin

  • la consommation totale de vidéos numériques – comprenant les programmes télévisés, les films et même les publicités – devrait continuer d’augmenter : en 2017, plus des deux tiers des Américains devraient utiliser ce mode de visionnage au moins une fois par mois ;
  • les milléniaux (selon cette étude, les jeunes adultes nés entre 1981 et 2000) sont naturellement les plus grands consommateurs de vidéos numériques : 93,7% d’entre eux devraient regarder des vidéos diffusées en flux (streaming) cette année.

Comme je le rappelle régulièrement sur Superception, il faut distinguer la télévision comme équipement et comme média. Le poste de télévision classique perd certainement en intérêt auprès des plus jeunes générations.

Mais le média télévisé – dans les formats de programmes qu’il incarne et qui sont par exemple repris par des services de diffusion en flux tels qu’Amazon et Netflix ou même par des aspirants-stars sur YouTube – est loin d’être dépassé.

En revanche, ces nouveaux modes de consommation contournent souvent les pauses publicitaires, ce qui a un impact conséquent à la fois sur les annonceurs et les diffuseurs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo