Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le magazine GEO lutte avec succès contre le blocage des publicités en ligne

Le grand groupe de presse allemand Gruner + Jahr déploie une approche coercitive contre les internautes qui utilisent des solutions de blocage des publicités sur leurs ordinateurs.

Depuis novembre dernier, il les informe qu’ils ont le choix entre désactiver leur système de blocage ou payer l’accès aux contenus de GEO pour une journée (50 cents) ou une semaine (2 euros). Seule la page d’accueil du site du magazine leur reste accessible dans tous les cas.

Avant la mise en place de cette politique, 22% des visiteurs du site Internet de GEO utilisaient des solutions de blocage des publicités. Trois mois après son entrée en vigueur, cette proportion a diminué de 35% alors que le trafic enregistré sur le site n’a, lui, pas décliné.

Le nombre de personnes qui ont souscrit à l’offre payante n’est pas considérable – quelques centaines -, ce qui prouve que, lorsque les contenus d’un site sont vraiment attractifs, les internautes sont prêts à débrancher leurs systèmes de blocage des publicités.

Fort de cette première expérience concluante, Gruner + Jahr applique depuis trois semaines la même approche aux sites web de trois autres de ses magazines. Les résultats ont été plus rapides encore : en une semaine, l’utilisation de solutions de blocage des publicités a baissé de 30%.

Le fait que les titres concernés ait un lectorat majoritairement féminin, et donc moins enclin à utiliser des solutions de blocage des publicités, pourrait expliquer, selon les responsables du groupe de presse, cette performance.

La prochaine étape verra l’extension de ce modèle au site web des quotidiens du Groupe, au premier rang desquels Stern. La fréquence des visites sur ces sites est beaucoup plus grande que celle sur GEO.de et la politique mise en place par Gruner + Jahr pourrait donc y être plus mal vécue par les internautes.

(CC) GEO

(CC) GEO

Les fidèles de Superception connaissent mon opposition de principe aux solutions de blocage des publicités que j’ai notamment expliquée ici et ici.

L’approche de Gruner + Jahr, qui conjugue pédagogie sur les coûts journalistiques indispensables à la production des contenus de ses magazines et choix raisonnable donné aux internautes, me semble particulièrement appropriée.

Comme je le répète depuis le développement des solutions de blocage des publicités, il n’existe en effet qu’un choix économique pour une industrie qui lutte déjà pour sa survie : elle peut faire financer ses dépenses éditoriales par ses annonceurs à travers la publicité ou par ses lecteurs (à travers un paiement à l’unité ou un abonnement).

Pour autant, la prise en compte de cette équation économique ne doit pas épargner au secteur de la publicité (annonceurs, agences et médias) la profonde réforme de ses pratiques que j’appelais de mes voeux il y a quelques mois.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo