Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Without A Doubt” par Marcia Clark avec Teresa Carpenter (1997, 480 pages)

Un livre poignant.

Marcia Clark était la procureure principale lors du procès d’O.J. Simpson, ancienne star du football américain et acteur de cinéma jugé pour les meurtres, en juin 1994, de son ex-épouse, Nicole Brown, et d’un ami de celle-ci, Ron Goldman. O.J. Simpson fut acquitté malgré l’exceptionnel nombre de preuves incontestables qui l’accablaient.

Without A Doubt” raconte l’expérience professionnelle et personnelle unique de Marcia Clark au cours du “procès du siècle” qui fut intégralement retransmis en direct à la télévision.

Chacune de ses paroles au tribunal fut décortiquée par une foule d’analystes juridiques dans tous les médias. Parallèlement, sa vie privée fut révélée au grand public, son divorce devenant un sujet de débat national et des photos d’elle seins nus étant publiées contre son gré par un tabloid.

Without A Doubt

On achète ce livre pour en apprendre davantage sur une affaire criminelle et on se retrouve avec l’histoire émouvante d’une femme qui lutte pour la vérité, sa réputation et sa santé physique et mentale. Le tribut que Marcia Clark paya pour son rôle dans ce procès est inimaginable avant la lecture de cet ouvrage.

En outre, “Without A Doubt” est écrit dans un style vivant et souvent ironique, tout en démontrant sans aucun doute possible la culpabilité d’O.J. Simpson.

NOTE : A.

4 commentaires sur “Lecture : “Without A Doubt” par Marcia Clark avec Teresa Carpenter (1997, 480 pages)”

› Ajouter un commentaire

Bonjour Lachnitt,

Je suis étudiant en éthique je travail sur l’affaire OJ Simpson et en particulier sur l’utilisation stratégique de la justice et l’utilisation de procédures en justice en vue d’atteindre un objectif social ou politique qui dépasse le cas individuel concerné.

Le but est de montrer comment ces deux concepts (réalisme juridique et utilisation stratégique de la justice) ont été présents dans l’affaire O.J. Simpson (dans la réalité) et surtout comment la série en rend compte (le cinéma est utilisé comme un moyen pour mettre en lumière cela).
pouvez-vous m’apporter des information complémentaire ?

En attendant une réponse que j’espère favorable de votre part

je vous souhaite une bonne soirée

Bien à vous

Canu Nicolas

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo