Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Un élément du blocage des publicités remis en cause par la justice

Le géant allemand des médias Axel Springer a gagné une victoire symbolique devant un tribunal d’appel de Cologne.

Il avait intenté une action contre Eyeo, le concepteur d’Adblock Plus, l’une des extensions1 de blocage de publicités numériques les plus populaires au monde (elle est utilisée par plus de 100 millions d’internautes). C’est la première fois qu’Eyeo subit une défaite juridique.

Le tribunal a affirmé que le blocage de publicités est légal mais a remis en cause une partie du modèle économique d’Eyeo : l’Entreprise ne pourra plus faire payer Axel Springer pour montrer ses publicités aux utilisateurs de son extension.

Cette décision est très réjouissante car elle met un terme à un véritable racket. En effet, Adblock Plus gère une “liste blanche” de publicités qu’elle considère acceptables. Les utilisateurs de son système de blocage peuvent choisir de ne voir aucune publicité ou de visionner celles répertoriées sur cette liste blanche.

(CC) CAMPUS OF EXCELLENCE

(CC) CAMPUS OF EXCELLENCE

Or, si la majorité des diffuseurs de contenus peuvent faire enregistrer gratuitement leurs publicités sur cette liste, les plus grands médias2 doivent payer une commission à Eyeo pour ce faire. Cette véritable rançon représente 30% du chiffre d’affaires généré par leurs publicités.

La décision du tribunal de Cologne interdit désormais à Eyeo d’extorquer ainsi près d’un tiers des revenus publicitaires d’Axel Springer. Malheureusement, elle ne s’applique qu’à ce groupe de médias et qu’en Allemagne. Evidemment, Eyeo va faire appel auprès de la Cour fédérale.

Les fidèles de Superception connaissent mon opposition de principe aux systèmes de blocage des publicités qui empêchent des médias déjà en grande difficulté de rémunérer leur travail éditorial et qui s’apparente à mes yeux à du piratage.

Mais, dans l’écosystème du blocage des publicités, l’extorsion que constitue le modèle économique de la liste blanche d’Adblock Plus est la pire amoralité. Ce sont les utilisateurs de ses solutions qu’Eyeo devrait facturer, pas les acteurs d’une industrie qu’elle empêche de se rémunérer en exerçant sur eux un rançonnement digne de la mafia.

1 Petit module logiciel qui ajoute une fonctionnalité à un navigateur Internet.

2 Ceux qui diffusent des “publicités acceptables” plus de 10 millions de fois par mois.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo