Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Pokémon Go, le Snapchat du jeu vidéo

Depuis son lancement il y a juste une semaine, le jeu mobile de réalité augmentée déchaîne les passions et accumule les records.

L’objectif, pour les joueurs, est d’utiliser la caméra de leur smartphone afin d’attraper des petits monstres virtuels visibles en réalité augmentée dans des endroits physiques réels.

C’est une activité qui se révèle hautement addictive : Pokémon Go a pris la tête des classements d’applications mobiles en Australie, aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande au même rythme qu’il prenait la tête des joueurs.

Pokémon Go en action - (CC) Topher McCulloch

Pokémon Go en action – (CC) Topher McCulloch

Dans ces pays, il domine à la fois en termes de nombre de chargements de l’application (7,5 millions aux seuls Etats-Unis) et de revenus engrangés par celle-ci. En outre, Pokémon Go est omniprésent et omnipotent sur les réseaux sociaux.

L’addiction générée par Pokémon Go est également visible dans deux autres phénomènes : de manière anecdotique, les blessures que subissent des joueurs lorsqu’ils pourchassent les petits monstres virtuels dans les rues et, plus sérieusement, le temps passé par les internautes mobiles sur l’application.

Comme le révèle le graphe reproduit ci-dessous, les utilisateurs du système d’exploitation mobile de Google (Android) ont consacré en moyenne davantage de temps à Pokémon Go, depuis son lancement, qu’aux grands champions de l’attention mobile : Facebook Messenger, Instagram, Snapchat et WhatsApp.

La prouesse n’est pas mince. Il reste à voir combien de temps elle durera. En attendant, la valorisation de Nintendo a bondi de 40% depuis une semaine, s’appréciant de presque 8 milliards de dollars.

Statista via Forbes

Ce succès résulte à mes yeux du fait que Pokémon Go est au jeu vidéo ce que Snapchat est au réseau social. Non pas un jeu éphémère1 mais le premier jeu vidéo ayant été intégralement pensé pour l’univers mobile de même que Snapchat avait été le premier réseau social à avoir été conçu dans cette optique.

Au-delà de contenus très créatifs qui ressuscitent la franchise Pokémon, l’originalité de Pokémon Go tient à sa valorisation de la caméra (grâce à l’utilisation très innovante de la réalité augmentée) et de la capacité de géolocalisation (grâce au principe de chasse aux petits monstres dans le monde réel) des smartphones.

La réalité augmentée constitue d’ailleurs le point commun entre les deux applications – elle permet la prise de selfies avec toutes sortes de filtres dans Snapchat. A cet égard, le mariage entre smartphones et réalité augmentée est une tendance qu’il faudra surveiller à l’avenir.

En attendant, les concepteurs de Pokémon Go vont bientôt permettre aux acteurs du commerce de détail de sponsoriser des sites dans le jeu. Ils seront facturés pour chaque visite d’un joueur dans l’un de leurs établissements.

La folie Pokémon Go n’en est peut-être qu’à son début.

1 Incidemment, depuis le lancement de Snapchat Memories, Snapchat n’est plus complètement éphémère.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo