Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’ADN de Facebook est rassurant

Mark Zuckerberg a tenu un discours étonnamment sage lors de son intervention au Forum e-G8 il y a quelques jours.

Zuckerberg est le patron-fondateur de l’entreprise qui connaît le succès le plus phénoménal dans le secteur des technologies de l’information. Facebook pourrait ainsi être valorisée autour de 100 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse l’année prochaine, ce qui la mettrait dans la même fourchette que des entreprises comme Pepsi, Verizon et McDonald’s.

Zuckerberg est de plus connu pour avoir des idées assez arrêtées (ce qui a fait son bonheur jusqu’à présent) et pour nourrir une ambition sans limite.

Mark Zuckerberg interviewé par Maurice Lévy (?!) au Forum e-G8 le 25v11 – (CC) Cyril Attias

On pourrait donc redouter de sa part des visées tous azimuts pour Facebook, une société qui, rappelons-le, n’a que quelques années et qui doit donc imaginer son avenir. Or il n’en est apparemment rien.

Zuckerberg a en effet expliqué à Maurice Lévy que Facebook n’avait pas dans son ADN les qualités pour devenir une entreprise de musique ou de cinéma. Par contre, elle compte jouer un rôle prépondérant pour permettre aux spécialistes de ces deux industries de rendre leurs contenus respectifs plus social.

Ainsi que je l’évoquais dans un autre article, l’une des toutes premières missions du patron d’une entreprise est d’en définir la raison d’être. C’est une tâche beaucoup plus importante qu’il n’y paraît, et ce encore plus pour une société aussi jeune que Facebook. Une raison d’être définie de manière pas assez ou trop ambitieuse peut vite mener l’entreprise concernée à sa perte – pensez, pour ne prendre qu’un seul exemple de la seconde tendance qui peut guetter Facebook, au Crédit Lyonnais de Jean-Yves Haberer. Entrevoir ce que l’entreprise est capable de faire est donc un mandat capital.

En étant conscient que Facebook a, comme toutes les entreprises, un ADN qui limite le champ de ses possibles et en accordant les développements futurs de l’entreprise avec son ADN, Zuckerberg fait preuve d’une grande maturité.

C’est rassurant pour tous les futurs actionnaires de Facebook.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo