Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La (vraie) révolution de l’information engendrée par Internet

Internet révolutionne le traitement de l’actualité de maintes manières. Mais quelle est potentiellement la plus importante ?

Au cours de mes pérégrinations sur Internet, je suis retombé sur un ancien article de Jeff Jarvis où il note que le web fait passer l’information d’un produit fini (un journal par exemple) à un processus continu.

Les révolutions médiatiques engendrées par Internet sont nombreuses : instantanéité, ubiquité, gratuité, mobilité, accessibilité, suppression des barrières à l’entrée, propagation, communautarisation de la production et de la consommation de l’actualité. Et, naturellement, cette liste n’est pas exhaustive.

Mais la révolution peut-être la plus importante est cette transformation d’un produit fini en un processus continu. Car, combinées aux autres, c’est elle qui change radicalement la manière dont nous percevons le monde dans lequel nous vivons. Au lieu d’avoir des rendez-vous normés dans le temps et dans leur format avec l’actualité, nous sommes désormais à la merci de toutes les informations qui sont déversées sur nos pauvres cerveaux par la foultitude de médias que nous consommons en permanence.

Plus qu’un processus, l’actualité est devenue une procession que nous semblons incapables de ne pas regarder.

C’est probablement aussi cette mutation qui affecte le plus négativement l’équation économique des médias traditionnels, au premier rang desquels la presse écrite. Il est en effet éminemment plus délicat pour un quotidien de trouver sa place – c’est-à-dire sa valeur ajoutée dans les nouvelles habitudes de consommation de ses lecteurs – dans ce nouvel écosystème médiatique. La fin des rendez-vous normés avec l’information est mortifère pour ceux qui fournissent ces rendez-vous.

Certains sont parfois tentés de dire : “arrêtez le monde, je veux descendre”. Mais, lorsque l’actualité est un processus continu, impossible de se soustraire aux pulsations de notre planète.

Pour ma part, je ne me plaindrai jamais d’un excès d’information. Car un citoyen informé est un citoyen libre.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo