Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Quelques grands principes pour la presse

L’autobiographie de Katharine Graham, l’ancienne présidente emblématique du Washington Post, nous rappelle quelques grands principes que le journal avait établis dans les années 1930 et 1940. Ils pourraient, aujourd’hui encore, inspirer beaucoup de médias.

Le patron du quotidien était alors le père de Katharine, Eugene Meyer, qui dirigea The Washington Post de 1933 à 1948. Il sortit le journal de l’ornière dans laquelle il était lorsqu’il le racheta en 1933 et en améliora constamment la qualité et la diffusion pendant les quinze années qu’il passa à sa tête.

(CC) dipfan

Dans un discours prononcé le 5 mars 1935, Eugene Meyer posa quelques principes-clés pour son journal, principes qu’il fit appliquer durant son magistère :

  • La première mission d’un journal est de dire la vérité autant qu’elle peut être établie.
  • Un journal doit dire toute la vérité qu’il peut découvrir.
  • En tant que diffuseur d’informations, le journal doit respecter les convenances qui valent pour un gentleman.
  • Ce qu’il imprime doit être lisible aussi bien par les jeunes que par les personnes âgées.
  • Les devoirs (décrits ci-dessus) du journal vis-à-vis de ses lecteurs et du public en général priment sur ses devoirs à l’égard des intérêts privés de son propriétaire.
  • Le journal doit être préparé, dans la recherche de la vérité, à faire des sacrifices matériels si cela est nécessaire pour le bien public.
  • Le journal ne doit être l’allié d’aucun intérêt particulier mais il doit être équitable, libre et sain dans ses jugements sur les affaires et les hommes publics.

Deux choses me frappent à la lecture de ces principes :

  1. Ils ont près de quatre-vingt ans mais ils sont encore d’une actualité brûlante dans le débat sur le positionnement de la presse “traditionnelle” face aux nouvelles sources d’information proposées sur Internet (médias sociaux, médias en crowdsourcing…) – débat que j’ai abordé plusieurs fois sur ce blog, notamment ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici.
  2. C’est en établissant ainsi une culture et des valeurs fondatrices que le management d’une entreprise influence la conduite de celle-ci pour le futur (à condition de les appliquer bien sûr :)). En l’occurrence, on retrouve dans ces principes édictés en 1935 tous les éléments qui permettront au Washington Post de jouer un rôle historique dans l’affaire du Watergate presque quarante ans plus tard (un sujet pour un autre article dans les prochains jours). Une nouvelle démonstration que le management ne consiste pas seulement à suivre la mise en oeuvre de plans d’actions et la réalisation de résultats financiers…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo