Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “How: Why How We Do Anything Means Everything” par Dov Seidman (2007, 384 pages)

Encore une théorie globalisante qui tient davantage du concept marketing que de la réflexion philosophique.

Dov Seidman est le fondateur et PDG de la société de consulting stratégique LRN.

En lisant son livre, je n’ai pu m’empêcher de penser à l’ouvrage de Simon Sinek, “Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action”, que j’avais lu en début d’année (c’est-à-dire avant la création de Superception, d’où l’absence de revue de cet ouvrage ici même).

Dans la célèbre structure Why-How-What, Seidman et Sinek ont chacun choisi leur camp : Seidman professe le caractère décisif du “how” (comment) et Sinek celui du “why” (pourquoi, pour quoi). Leurs livres se ressemblent par leur propension inextinguible à tout ramener à leur inclination (tout relève du “how” ou du “why”, c’est selon) et leur préférence pour le concept marketing plutôt que la réflexion philosophique. Ces deux travers réduisent largement l’intérêt des deux ouvrages.

Même si “How: Why How We Do Anything Means Everything” est beaucoup plus riche intellectuellement que “Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action”, j’accorderais malgré tout davantage d’importance, dans le débat entre Seidman et Sinek, au “why” sur le “how”, tant la raison d’être de ce que nous faisons me paraît plus importante que tout. Nietzsche ne disait-il d’ailleurs pas que “he who has a why to live can bear almost any how”* ?

Si vous voulez lire un ouvrage plus profond sur ce thème, je ne saurais trop vous recommander “Man’s Search for Meaning, An Introduction to Logotherapy” écrit par le neurologue et psychiatre Viktor E. Frankl à partir de son expérience dans les camps de concentration. J’en avais rendu compte ici.

NOTE : D.

* Il ne l’a certes pas écrit en anglais mais je le cite dans cette langue pour conserver le parallélisme avec les termes “why”, “how” et “what” utilisés par Seidman et Sinek.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo