Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le rêve Andy Murray

Les minutes qui ont suivi le premier succès de l’Ecossais en grand chelem la nuit dernière ont révélé un partenaire de rêve pour ses sponsors.

Ainsi que l’a relevé Business Insider, les premiers mots de Murray après avoir remporté la balle de match face à Novak Djokovic en finale de l’US Open furent : “Je n’ai pas ma montre. Je ne l’ai pas, je ne l’ai pas” (à partir de 5’20 dans la vidéo ci-dessous). Il regarda ensuite en direction de sa petite amie assise dans la loge réservée aux invités des joueurs, lui demandant : “As-tu ma montre ? Je n’ai pas ma montre“. Elle lui indiqua qu’elle se trouvait dans l’un de ses sacs, au pied de sa chaise.

Andy Murray a récemment signé un contrat, apparemment à sept chiffres, avec la marque de montres suisse Rado. A cet instant, il se trouvait à quelques minutes de soulever son premier trophée du grand chelem et de donner l’opportunité à son sponsor de rentabiliser son investissement grâce à cette image qui allait faire le tour du monde.

Je trouve pour ma part remarquable que Murray, au moment de réaliser son rêve et de remporter le plus grand succès de sa jeune carrière, ait le professionnalisme et la présence d’esprit de penser à ses partenaires.

Il démontre ainsi que l’on peut être le meilleur joueur au monde du moment dans l’un des sports les plus individualistes qui soient et malgré tout avoir l’esprit d’équipe.

Un commentaire sur “Le rêve Andy Murray”

› Ajouter un commentaire

Bonjour,
Esprit d’équipe, vraiment? La montre et le contrat y sont certainement pour beaucoup dans cette victoire, c’est certain!
Il est affligeant de voir que la première pensée de Murray, lors de sa toute première victoire en grand chelem (le graal du tennis!), soit totalement orientée vers cet objet. Au bout de 4 minutes 40 de cette vidéo, il enlève les poignets, donc il y pense déjà. Les premiers mots vers sa petite amie concernent cet objet. Après 4h54 de match, le compétiteur a gardé toute sa lucidité et sa maîtrise, cette première fois était déjà toute planifiée et contrôlée, contrat à 7 chiffres oblige. Quelle tristesse, quel malaise! Les signes vers les entraîneurs et les proches, ceux qui ont accompagné la progression du champion, c’est dans le discours conventionnel qui vient après, avec des mots qui seront rabâchés après chaque victoire. Car cela ne fait aucun doute, un client comme ça, vous le reverrez!
Savourez comme vous le voulez ces images de robot piloté à distance par un fabricant de montres, de mon côté, je vais revoir pour l’émotion la victoire de Noah à Roland-Garros en 1983 et, pour l’esprit d’équipe, la balle de match de la Coupe Davis 1991.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo