Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Adidas n’est plus mordu de Luis Suarez…

… et c’est très bien ainsi.

Après qu’il a mordu l’Italien Giorgio Chiellini au cours de son dernier match de poule de la Coupe du Monde, la Fédération internationale de football (FIFA) a suspendu l’Uruguayen Luis Suarez pour 9 matches avec son équipe nationale et 4 mois de toute activité liée au football. Il devrait donc manquer 13 rencontres avec son club de Liverpool, en espérant que le FC Barcelone et le Real Madrid qui avaient censément des vues sur lui se reprendront et ne l’enrôleront pas par égard pour leurs valeurs. Suarez a également écopé d’une amende de 100 000 francs suisses.

Il faut dire que l’Uruguayen est un récidiviste. Il vient même de réaliser le coup du chapeau (le fait de marquer trois buts dans un même match) des morsures sur sa carrière. Selon les calculs de L’Equipe, il a ainsi été suspendu au total 34 matches pour des morsures sous les couleurs respectives de l’Ajax d’Amsterdam, Liverpool et l’Uruguay ainsi que des propos racistes prononcés en match avec Liverpool.

Un charmant garçon en vérité. Suarez est un individu aussi peu recommandable qu’il est un bon joueur. De même qu’il n’est pas le plus grand criminel de l’Histoire – mais l’un des joueurs les plus indignes du football moderne -, il n’en est pas le plus grand attaquant – mais l’un des meilleurs “scorers” actuels.

L’un des montages photographiques - le plus approprié à Superception :-) - ayant circulé sur Twitter après la morsure de Giorgio Chiellini par Luis Suarez

L’un des montages photographiques – le plus approprié à Superception – ayant circulé sur Twitter après la morsure de Giorgio Chiellini par Luis Suarez

Adidas a annoncé qu’elle soutient “pleinement la décision de la FIFA. Nous n’acceptons pas le comportement récent de Luis Suarez et nous allons lui rappeler le haut niveau que nous attendons de nos joueurs. Nous n’avons aucun plan pour utiliser Suarez dans une quelconque activité de marketing pendant la Coupe du monde FIFA 2014. Les plans pour l’avenir, pour après la Coupe du Monde, seront revus une fois que la compétition aura pris fin”. La grande marque allemande a déjà commencé à retirer Suarez de ses publicités.

La réaction d’Adidas est de plus en plus répandue chez les entreprises confrontées à des dérapages des célébrités avec lesquelles elles sont sous contrat, ainsi que je l’avais déjà noté dans les cas de Lance Armstrong et de Rihanna.

Cette situation s’explique par un double phénomène :

  • le retentissement que représente pour ces marques en termes de réputation des affaires qui font désormais le tour de la planète en quelques secondes sur les réseaux sociaux et y suscitent des discussions pendant plusieurs jours ;
  • le rôle de plus en plus important joué par les valeurs dans le positionnement des marques et les attentes du grand public, en particulier les jeunes.

Tant mieux pour la Société en général et le sport en particulier.

Sans rêver d’une Société sans défaut, il importe que des activités qui influencent autant la formation des jeunes générations que le sport disciplinent les tricheurs pour leur comportement dans l’exercice de leur “art”.

Je suis en revanche plus réservé sur l’ingérence dans la vie privée des sportifs, sauf lorsqu’ils violent des valeurs consubstantielles à une marque dont ils sont l’ambassadeur.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo